Covid-19: Biden affirme qu'il n'imposera pas de "confinement national" et tacle Trump

  • A
  • A
© Angela Weiss / AFP
Partagez sur :
Lors d'un point presse tenu depuis son fief de Wilmington dans le Delaware. Joe Biden a taclé le comportement de Donald Trump qui refuse de préparer la transition avec son successeur. Le président-élu en a aussi profité pour annoncer qu'il ne mettrait pas en place de "confinement national" une fois élu. 

Donald Trump refuse toujours de reconnaitre sa défaite et Joe Biden continue de lui mettre la pression. Le président américain élu Joe Biden a dénoncé jeudi l'"incroyable irresponsabilité" de Donald Trump, qui refuse toujours d'accepter le résultat des élections du 3 novembre. Lors d'un point presse, il a taclé l'actuel locataire de la Maison Blanche et annoncé que le "confinement national" n'était pas une option pour lutter contre le coronavirus.

 

"Ce qu'il fait est tout simplement scandaleux"

"Je pense que (les Américains) sont les témoins d'une incroyable irresponsabilité, de messages incroyablement préjudiciables envoyés au reste du monde sur le fonctionnement de la démocratie", a-t-il ajouté. "Je ne connais pas ses motivations mais je pense que c'est totalement irresponsable", a-t-il encore déclaré lors d'un point de presse à Wilmington, dans le Delaware. "Il est difficile de comprendre comment cet homme raisonne", a-t-il martelé. "Je suis convaincu qu'il sait qu'il a perdu et que je prêterai serment le 20 janvier", a-t-il poursuivi. "Ce qu'il fait est tout simplement scandaleux".

Le président élu américain Joe Biden a déclaré jeudi qu'il n'imposerait pas de "confinement national" malgré la recrudescence de la pandémie de Covid-19 aux Etats-Unis ces dernières semaines. "Aucune circonstance ne pourrait justifier à mes yeux un confinement national total. Je pense que cela serait contre-productif", a déclaré le démocrate, qui doit faire le 20 janvier son entrée à la Maison Blanche. Il a aussi précisé qu'il avait choisi son futur secrétaire du Trésor, équivalent du ministre des Finances et l'annoncerait bientôt.

Europe 1
Par Europe 1 avec AFP