Pierre Palmade et un jeune homme placés en garde à vue dans le cadre d'une enquête pour viol

, modifié à
  • A
  • A
L'humoriste Pierre Palmade a été placé en garde à vue jeudi matin.
L'humoriste Pierre Palmade a été placé en garde à vue jeudi matin. © FRANCOIS GUILLOT / AFP
Partagez sur :
L'humoriste Pierre Palmade et un jeune homme arrêté chez lui ont été placés en garde à vue jeudi matin, à Paris, dans une affaire de viol. 

L'humoriste Pierre Palmade et un autre homme ont été placés en garde à vue jeudi matin à Paris, dans une enquête ouverte notamment pour viol. Selon les informations d'Europe 1, c'est Pierre Palmade qui a appelé la police pour signaler qu'un jeune homme l'avait agressé, et commettait des dégradations chez lui. À l'arrivée des forces de l'ordre, le jeune homme, d'une vingtaine d'années, a accusé l'humoriste de 51 ans de viol. Les deux hommes ont été placés en garde à vue un peu avant 10 heures jeudi matin, dans un commissariat parisien. 

Une enquête en flagrance a été ouverte pour "viol, violences sous l'emprise de stupéfiants et dégradation ou détérioration d'un bien appartenant à autrui". Elle a été confiée au premier district de police judiciaire, selon le parquet de Paris.

Une affaire loin d'être claire. Selon les premiers éléments de l'enquête, les faits ont eu lieu mercredi soir. Pierre Palmade a passé la soirée dans une boîte gay du quartier du Marais, à Paris, dont il repart en compagnie d'un homme de 20 ans. Ils se rendent alors chez le comédien, non loin de là. Pierre Palmade appelle alors les policiers en début de matinée, parce que le jeune homme ravage son appartement. Ce dernier justifie cet accès de rage par le fait que l'humoriste l'aurait violé après lui avoir fait consommer de la cocaïne. 

Si la consommation de drogue semble établie, les enquêteurs invitent à la prudence. "Pour le moment, Pierre Palmade est considéré comme victime. À ce stade de l'enquête, les policiers ont été appelés par Pierre Palmade", a affirmé une source proche du dossier à l'AFP. Cette affaire intervient alors que le comédien de 51 ans s'apprêtait à reformer fin avril à Paris sa troupe de café-théâtre, créée en 2005 et dissoute en 2017.