Départ d'incendie à La Rotonde : un suspect mis en examen et écroué

  • A
  • A
Ce n'était pas la première fois que l'établissement parisien est visé.
Ce n'était pas la première fois que l'établissement parisien est visé. © KENZO TRIBOUILLARD / AFP
Partagez sur :
Un homme soupçonné d'être impliqué dans un départ d'incendie mi-janvier de la brasserie parisienne prisée, notamment, du président Emmanuel Macron, a été mis en examen samedi et écroué, a-t-on appris auprès du parquet de Paris. Il a été placé en détention provisoire.

L'incendie de la brasserie avait été rapidement circonscrit et n'avait pas fait de victimes. La Rotonde, célèbre institution parisienne, notamment connue pour avoir accueilli Emmanuel Macron le soir du 23 avril 2017 lors de sa qualification pour le second tour de la présidentielle face à Marine le Pen, a été attaquée dans la nuit du 17 au 18 janvier 2020. A l'époque, un des co-gérants de l'établissement avait raconté que des intrus avaient "cassé une vitre de la terrasse au rez-de-chaussée" puis avaient mis le feu.

Les motivations de son acte restent à éclaircir

Un homme soupçonné d'être impliqué dans un départ d'incendie a été mis en examen samedi et écroué, a-t-on appris auprès du parquet de Paris. les motivations de son acte restent encore à éclaircir. Cet homme, également soupçonné d'être impliqué dans une tentative d'incendie à l'extérieur du même établissement début janvier, a été mis en examen pour "dégradation du bien d'autrui par un moyen dangereux pour les personnes". Interpellé vendredi, il a été placé en détention provisoire, conformément aux réquisitions du parquet.

Ce n'était pas la première fois que la brasserie du quartier Montparnasse était visée. "On avait déjà reçu plusieurs fois des menaces. Il y a déjà eu une tentative d’incendie qui a échoué dans la nuit du 9 au 10 janvier", expliquait Serge Tafanel, le co-gérant de la brasserie. Les images de vidéo-surveillance montraient alors un homme seul, possiblement un SDF.