Les Gavottes de Dinan fêtent leurs 100 ans

, modifié à
  • A
  • A
5:14
© Europe 1
En balade ce week-end est une chronique de l'émission Europe Matin - Week-end - 6h-9h
Partagez sur :

Chaque dimanche, Vanessa Zha et Marion Sauveur nous emmènent en weekend gourmand et livrent leurs adresses coups de cœur. 

Direction cette semaine la Bretagne, et plus précisément Dinan dans les Côtes d’Armor. La ville est la la patrie des crêpes dentelles : les Gavottes. Ces biscuits très fins, très croustillants, emballés dans leur papier doré et qui accompagnent souvent une coupe de crème glacée. Cette année, elles célèbrent leur centenaire.  

Mais comment est née l’idée de réaliser ce biscuit croustillant ?  

Son invention n’était pas volontaire. La crêpe dentelle est née grâce à une erreur de cuisson d’une crêpière.  Marie-Catherine Cornic a laissé trop cuire une de ses crêpes sur le bilig, la plaque ronde sur laquelle on réalise galettes et crêpes. Mais au lieu de la jeter, elle a décidé de la plier en huit. Elle s'est alors retrouvée avec une crêpe, toute en longueur et toute craquante. Voilà comment est née la crêpe dentelle. 

Cette recette a été améliorée jusqu’en 1920, date à laquelle la biscuiterie Gavottes a ouvert ses portes à Quimper. Des pâtissières ont reproduit manuellement le geste de Marie-Catherine Cornic en enroulant huit fois la crêpe autour d'elle-même. C’est d’ailleurs ce pliage qui leur a donné le nom de Gavotte, puisque l'on raconte qu’elles allaient plus vite pour plier une crêpe que pour danser une gavotte à huit temps. Et c’est dans les années 1960 que l’usine Gavottes passe du Finistère aux Côtes d’Armor et s’installe à Dinan où elle se trouvent toujours. 

Peut-on cuisiner avec ces crêpes dentelles ? 

C'est possible, même si c’est un biscuit à part entière. D’ailleurs on en trouve enrobées de chocolat. 

Mais c’est aussi un ingrédient de pâtisserie devenu incontournable. Réduit en brisures et mélangé avec du praliné et du chocolat, cela donne la feuillantine : une recette qui fait, aujourd’hui, partie des bases de la pâtisserie française. C’est ce croustillant que l’on trouve à la base des gâteaux. C’est délicieux sous un entremet aux 3 chocolats par exemple.

On peut aussi tout simplement se servir des crêpes dentelle pour faire croustiller un dessert, en les effritant sur des bananes, avec du caramel par exemple, ou dans un tiramisu en remplaçant les biscuits à la cuillère. Ce n’est pas compliqué, ça croustille et c’est gourmand. 

Avez-vous des adresses à Dinan où l’on peut goûter la crêpe dentelle ? 

Il y a le chocolatier Johann Dubois qui utilise ces crêpes dentelle dans ses barres : je vous conseille notamment la Bouchée matéo lait, avec du praliné. Et puis, si vous passez au bistrot Le colibri du chef Danny Wedhana, vous pourrez déguster son dessert : Chocolat noir,  Gavottes et pommes Nashi, des fruits chinois en forme de pomme avec une texture de poire. Et avant de repartir passez par la boutique de l’usine Gavottes, pour repartir avec votre boîte en fer !