A la découverte de l'Auvergne : la pierre de Volvic et la truffade

  • A
  • A
7:00
© Europe 1
En balade ce week-end est une chronique de l'émission Europe Matin - Week-end - 6h-9h
Partagez sur :

Tous les samedis et dimanches, Vanessa Zhâ et Olivier Poels nous font découvrir quelques pépites du patrimoine français. Aujourd'hui, direction l'Auvergne et ses volcans pour découvrir les richesses de cette région.

On a bien besoin de s’aérer la tête Vanessa en ce moment, de rêver nos week-ends déconfinés. On prend la direction de l’Auvergne et des volcans.

On part respirer à plein poumon cette Terra Volcana. Nous allons arpenter le pays de Volvic, juste au nord de Clermont-Ferrand, au pied de la Chaine des Puys. Alors c’est évidemment un terrain jeu hyper complet quand on aime la nature, les grands espaces, la randonnée, la géologie et le minéral aussi. La Pierre de Volvic, ça vous parle ? C’est la pierre de lave qui a servi à construire pas mal de villes aux alentours. 

Dont la cathédrale de Clermont-Ferrand si je ne me trompe ?  

Exactement ! D’ailleurs, dès que vous arrivez, vous ne voyez qu’elle, avec ses deux flèches bien noires qui pointent vers le ciel. Bon on aime ou pas ! Mais ce qui est sûr, c’est que cette couleur est l’ADN du territoire. A la Renaissance, c’était même un signe de richesse. Allez vous balader dans les centres historiques de Volvic et de Riom, pour observer les édifices, les hôtels particuliers. J'ai un gros coup de cœur pour la Maison des consuls : un hôtel particulier style Renaissance, avec donc ses façades noires. La pierre noircit à l’air en s’oxydant, elle ne sort pas noire. Et est-ce que vous saviez qu’à Paris aussi il y a de la Pierre de Volvic ? Mais où à votre avis ? 

Les bordures de trottoirs ? 

Oui, mais il y a plus beau. Par exemple, les plaques des bouches de métro, avec l’inscription Metropolitain ! Et bien c’est de la lave émaillée. Figurez-vous que cette pierre de Volvic se sculpte aussi, comme nous l'explique Thierry Courtadon, sculpteur sur lave. 

"Moi, j'essaye de sculpter la même chose que mes aïeux, sauf que j'ai essayé d'évoluer, de rentrer dans le 21e siècle. J'ai essayé de sculpter des choses un peu insoupçonnées, c'est à dire jusqu'à sculpter de la dentelle dans la pierre, jusqu'à faire des choses très contemporaines et très actuelles. C'est une matière qui équivaut à un marbre en dureté mais qui accepte excessivement bien le façonnage et le polissage. Elle est affublée aussi d'une certaine souplesse : j'avais même sculpté des ressors en pierre !"

Si vous voulez voir à quoi ressemble cette fameuse dentelle, Thierry ouvre au public son atelier. Mais il faut aller voir ses sculptures monumentales immergées dans la nature, autour de Volvic, c'est franchement sublimes. Il est le seul au monde à faire ça. Le monde entier lui en commande.

Et ce n'est pas fini ! Cette pierre de lave est encore beaucoup plus importante ! Sans elle, il n'y aurait pas d’eau de Volvic. Une fois que l’eau de pluie tombe sur cet impluvium, elle s’infiltre dans les roches volcaniques, qu'elle met six ans à traverser. C’est une sorte de filtre naturel. Si vous voulez en savoir plus, vous pouvez aller faire un tour au Parc de la Source, avant d'allez faire une bonne randonnée sur l’impluvium. 

Et pour finir, on va se faire du bien dans une ville thermale. 

Il faut descendre sur le Sancy à La Bourboulle, la reine des villes d’eau à la Belle époque. Même Buster Keaton et le roi Faruk venaient prendre les eaux.