Supermarchés : il va falloir se réhabituer au cycle des saisons !

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Le monde bouge est une chronique de l'émission La matinale d'Europe 1 - Le 6h - 9h
Partagez sur :

Chaque matin, Axel de Tarlé décrypte l'une des actualités économiques marquantes du jour.

Les fraises en hiver et les tomates toute l’année, c’est terminé ! Carrefour veut revenir au respect des saisons ce qui va forcément bouleverser nos habitudes.

C'est un engagement d'Alexandre Bompard, le patron de Carrefour concernant 95% des fruits et légumes français d'ici l'année prochaine.
La stratégie de Carrefour c'est d’abord de miser sur l'alimentaire, qui est un secteur moins concurrencé sur Internet. Pour acheter des fraises ou des tomates, on a besoin de voir, de toucher et de sentir.
L'objectif sur ce créneau est de monter en gamme car on veut manger mieux, plus de bio, de local et de produits qui ont du goût.

Et là, il y a du travail. On s'en rend compte en ce moment avec les fraises qui viennent d'Espagne, qui ont certes un aspect impeccable, mais aucun goût.
Aujourd'hui, on sélectionne les variétés non pas en fonction de leur qualité gustative, mais en fonction de leur capacité à voyager. C'est cela que Carrefour veut changer, revenir au goût et donc aux productions locales.

Et donc ? Où en est-on ? "95% de fruits et légumes français" est-ce possible ?

Le Parisien-Aujourd'hui en France est justement allé faire un tour dans les rayons de Carrefour et on n'y est pas encore. Aujourd'hui, 65% des fruits et légumes sont produits en France, le reste étant importé.
Bien sûr, il y a tous les produits exotiques comme l’ananas ou la mangue qui représentent près de 15% de l'offre. Mais même en excluant ces produits exotiques, on n'y est pas encore.
La grande difficultés c'est que l'on a totalement oublié que les fruits et légumes ont des saisons et que l'on ne peut pas en manger toute l'année.
Par exemple, en ce moment, les poires viennent d'Amérique du sud.

Sur certains produits, les saisons sont très bien identifiées. Par exemple, on sait que le melon ou les cerises, c'est l'été. On n'en consomme pas ou peu le reste de l'année.
Mais, sur d'autre produits, c'est beaucoup moins évident. Par exemple, on mange de la courgette en hiver mais c'est un légume d'été. La saison de la courgette c'est d'avril à octobre.
Idem pour la tomate, on en mange toute l'année mais elle ne pousse qu'à partir du printemps.
L'hiver, c'est moins fun, c'est betterave, chou-fleur, topinambour et brocoli.

Il va falloir réapprendre à vivre en harmonie avec la nature si l’on veut consommer local.
C'est pour la bonne cause et c’est bon pour le goût. C’est bon également pour nos agriculteurs qui vont pouvoir vendre leur production et pour la planète (moins de transport).