Soldes d'hiver : la secrétaire d'État Agnès Pannier-Runacher promet "un bon niveau de démarques" après le mouvement des "gilets jaunes"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Selon la secrétaire d’État Agnès Pannier-Runacher, les soldes d'hiver seront très intéressants pour les consommateurs, du fait des nombreux stocks invendus par les commerçants à cause des "gilets jaunes". 
INTERVIEW

Après huit semaines de blocages liés au mouvement des "gilets jaunes", les commerçants entendent bien profiter des soldes d’hiver pour se refaire une santé. "Les commerçants ont beaucoup de stocks, qui ne sont pas encore vendus, et ils ont besoin de renouer avec des ventes importantes", souligne mercredi sur Europe 1 la secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie, Agnès Pannier-Runacher.

"Un effort en direction des consommateurs". Selon la secrétaire d’État, les démarques devraient être intéressantes cette année, du fait de ces nombreux stocks. "Déjà, il y a beaucoup d’inventaires, donc vous avez beaucoup plus de chances de trouver votre taille. Et il y aura un bon niveau de démarques, et ça pourra aller plus loin encore… Après cela dépend de la situation financière de chacun des commerçants, mais on voit qu’un effort est fait en direction des consommateurs", affirme Agnès Pannier-Runacher au micro de Matthieu Belliard.

 

 >> De 17h à 20h, c’est le grand journal du soir avec Matthieu Belliard sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

Ouverture des magasins le dimanche. Malgré cette période de soldes qui s’est ouverte mercredi, l’État a annoncé une prolongation des aides aux commerçants impactés par le mouvement des "gilets jaunes", dont la possibilité d’ouvrir le dimanche. "Quand c’est la période des soldes, c’est une bonne mesure qui permet de continuer à travailler. Donc en janvier, nous faciliterons les opérations d’ouverture le dimanche. Cela a toutefois moins d’intérêt en février, car la période est moins dynamique pour les commerçants", souligne Agnès Pannier-Runacher.

"Faire ses achats tranquillement". Reste que les commerçants attendent de voir revenir les clients, parfois réticents à sortir de chez eux alors que le samedi est devenu un jour de mobilisation nationale des "gilets jaunes". "L’enjeu principal est le retour au calme et la possibilité pour tous les Français de travailler ou de faire leurs achats tranquillement le samedi… De ce point de vue, il y aura un dispositif très précis et fort pour permettre à tous de faire leurs courses", a annoncé la secrétaire d’État, sans en dire davantage. Samedi prochain, pour "l'acte 9" des "gilets jaunes", quelque 80.000 forces de l’ordre seront déployées sur toute la France, dont 5.000 à Paris.