Mal recensés, en mauvais état et en manque d'investissement, un rapport pointe du doigt l'état des ponts

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Le nombre de ponts français est mal connu et un sur dix est en mauvais état, selon un rapport sénatorial dévoilé par Europe 1 jeudi matin. Les sénateurs demandent un "plan Marshall" pour y remédier.

Les ponts français sont dans un état très inquiétant conclut un rapport sénatorial commandé juste après le drame du viaduc de Gênes en août dernier. Quelque 43 personnes avaient été tuées dans l'effondrement de ce pont. Ce rapport, qu'Europe 1 révèle jeudi matin, sera présenté dans la journée. 

>> Hervé Maurey, sénateur de l'Eure et Président de la mission d’information sur la sécurité des ponts, sera l'invité de Nikos Aliagas à 7h45

Des ponts mal connus et mal entretenus

En France, il y a entre 200.000 et 250.000 ponts en France, impossible d'être plus précis car il n'y a aucun recensement exhaustif. On apprend également dans ce rapport que la quasi-totalité de ces ponts est gérée par les collectivités territoriales et qu'environ un sur dix est en mauvais état et pose des problèmes de sécurité. "Au moins 25.000 ponts sont en mauvais état structurel et posent des problèmes de sécurité et de disponibilité pour les usagers", s'alarme la mission d'information 

La situation s'est particulièrement aggravée ces 10 dernières années, selon les auteurs du rapport. Elle s'explique notamment parce qu'il n'y a pas assez d'investissements, ni financiers ni humains. La politique de surveillance laisse en effet à désirer tandis que le réchauffement climatique met ces ponts à rude épreuve. Parmi les raisons avancées : les GPS. Ceux-ci orientent le trafic, notamment poids lourds, sur des ponts qui n'ont pas été pensés pour un tel trafic.

REPORTAGE - A Petite-Rosselle, le pont fait trembler les habitants

Les sénateurs réclament plus de moyens

Pour pallier ce problème, les sénateurs préconisent un véritable plan Marshall avec comme priorité l'augmentation des moyens consacrés à l'entretien des ponts. Et cela se calcule en milliards d'euros sur les années à venir. Ces investissements permettraient de les entretenir tout au long de leur vie. Du côté du ministère des Transports, on affirme que l'on va regarder ce rapport mais qu'il existe déjà les premières réponses dans la loi mobilité qui vient d'être adoptée au Parlement.

Europe 1
Par Emmanuel Duteil, édité par Marthe Ronteix

Les + lus