Le tarif de l'électricité va augmenter de 5,9% dès le 1er juin

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Le tarif de l'électricité va augmenter dès le 1er juin 2019. Une hausse jugée comme "infondée et injuste", notamment par l'association nationale de défense des consommateurs et usagers (CLCV).

Il n'a pas fallu attendre longtemps pour qu'elle se confirme. Il y a aura bel et bien une hausse de 5,9% du tarif de l'électricité dès le 1er juin 2019, comme l'avait laissé entendre fin mars le ministre de la Transition écologique François de Rugy

Une perspective que l'ancienne ministre de l'Écologie Ségolène Royal avait jugé "incompréhensible" quelques jours plus tard au micro d'Audrey Crespo-Mara, mais qui suit exactement les recommandations, déjà révélées par Europe 1 fin janvier, de la commission de la régulation de l'énergie. Après avoir gelé les tarifs pendant l'hiver, le gouvernement estime donc avoir suffisamment aidé les plus modestes. Néanmoins, cette augmentation est contestée par l'autorité de la concurrence qui estime que le consommateur va être lésé. Même son de cloche du côté de l'association nationale de défense des consommateurs et usagers (CLCV), qui dénonce par l'intermédiaire de son délégué général, François Carlier, "une hausse infondée et injuste qui n'a rien à voir avec l'augmentation des coûts d'EDF". 

Le gouvernement "prend le risque de cautionner une hausse qui pourrait s'avérer injustifiée"

"La commission de régulation de l'énergie considère qu'il faut augmenter le tarif d'EDF pour éviter la faillite des fournisseurs alternatifs", ajoute-t-il avant de prévenir : "Si le gouvernement suit cette recommandation, la CLCV saisira le Conseil d'Etat pour demander l'annulation de cette hausse". Quant au médiateur de l'énergie qui a, selon une autre information révélée par Europe 1, enregistré une hausse du nombre de litiges signalés de 30% en 2018, il s'étonne de cette augmentation puisque de fait, le gouvernement "prend le risque de cautionner une hausse qui pourrait s'avérer injustifiée".

>> De 5h à 7h, c’est "Debout les copains" avec Matthieu Noël sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

Pour pallier ce problème, une solution pourrait être de baisser la TVA. Mais François de Rugy avait déjà évacué cette idée dès la première évocation de cette hausse en mettant en avant la concurrence : "Il y a d'autres offres et les Français peuvent choisir maintenant pour la fourniture du gaz et de l'électricité".

Europe 1
Par Maud Descamps, édité par Ugo Pascolo