Électricité : la hausse des prix annoncée par Rugy est "incompréhensible", juge Royal

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Invitée de la matinale d'Europe 1, lundi, l'ancienne ministre de l'Écologie Ségolène Royal a durement critiqué la hausse prochaine de 5 ou 6% des tarifs de l'électricité prévue au mois de juin.
INTERVIEW

Alors que le gouvernement avait gelé les prix durant l'hiver, le ministre de l'Écologie François de Rugy a annoncé une hausse de "sans doute" 5 à 6% du tarif de l'électricité au mois de juin. Invitée de la matinale d'Europe 1, lundi, Ségolène Royal critique ce choix : "C'est incompréhensible de faire une annonce comme celle-ci alors que le grand débat est en cours", fustige-t-elle au micro d'Audrey Crespo-Mara.

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

"Ne pas recommencer les mêmes erreurs". "Il ne faut pas recommencer les mêmes erreurs" qu'en 2018, a estimé l’ancienne ministre de l'Environnement et de l'Energie sur notre antenne : "Le mouvement des 'gilets jaunes' est né d'une exaspération et d'une révolte contre la taxe carbone", rappelle-t-elle.

L'État appelé à limiter les prix. "Ce qui est exaspérant pour les millions de citoyens qui payent leur électricité, c'est qu'il y a d'un côté une hausse du prix de l'énergie qu'ils ne comprennent pas, et de l'autre un blocage des minimas sociaux", poursuit-elle. "La hausse des prix de l'énergie doit aussi faire l'objet d'un processus démocratique. EDF et Engie sont des grandes entreprises où l'État est actionnaire. L'État doit jouer son rôle de clarification et surtout son rôle de maîtrise de la hausse du prix de l'énergie."