La crise sanitaire a fait bondir l'épargne des Français (surtout les plus aisés)

, modifié à
  • A
  • A
L'épargne des Français a bondi avec la crise sanitaire. (Image d'illustration) 1:21
L'épargne des Français a bondi avec la crise sanitaire. (Image d'illustration) © DENIS CHARLET / AFP
Partagez sur :
Le taux d'épargne des Français a bondi l'année dernière, passant d'environ 15% en 2019 à plus de 21% en 2020. Les ménages aisés sont les plus concernés puisque les restrictions sanitaires ont surtout pénalisé les achats d’agrément, comme les restaurants, les voyages et loisirs.

Avec des revenus stables et une consommation qui s'est contractée sous l'effet de la crise sanitaire, les Français ont mis de l'argent de côté au cours de l'année passée. Le taux d'épargne moyen dans l'Hexagone est passé de 14,9% en 2019 à 21,3% en 2020. Cette augmentation en premier lieux les ménages les plus aisés, contraints à renoncer aux divertissements qu'ils peuvent habituellement s'offrir à cause du Covid-19.

Les 25% les plus riches ont épargné 10.000 euros supplémentaires

Les 25% des ménages les plus riches ont épargné en moyenne 10.000 euros en 2020, faute de pouvoir consommer. Les 25% les moins riches ont économisé aussi, mais dans une bien moindre mesure : ils ont mis de côté 200 euros en moyenne. L'explication à cela est simple : les restrictions sanitaires ont surtout pénalisé les achats d’agrément, comme les restaurants, les voyages et loisirs, autant de dépenses que les ménages modestes peuvent rarement s’offrir. 

Reste qu’avec ces 200 euros épargnés l’année dernière, les 25% de ménages les plus modestes ont vu leur patrimoine financier bondir de 32%, révèle l'Insee. Tandis qu’avec leurs 10.000 euros non consommés, les ménages les plus aisés ne se sont enrichis que dans une proportion beaucoup plus faible : 6% en moyenne. 

Europe 1
Par Olivier Samain, édité par Laetitia Drevet