INFORMATION EUROPE 1 - Automobile : déjà 100.000 primes à la conversion utilisées au mois de juin

, modifié à
  • A
  • A
Le CNPA estime la fin de ces 200.000 primes à la conversion d'ici cinq à six semaines. 1:34
Le CNPA estime la fin de ces 200.000 primes à la conversion d'ici cinq à six semaines. © MYCHELE DANIAU / AFP
Partagez sur :
Près de 100.000 primes à la conversion ont déjà été utilisées au moins de juin, selon le Conseil national des professionnels de l'automobile, révèle Europe 1 mercredi. Ce qui explique sans doute en partie la hausse de 1,2% des immatriculations au mois de juin par rapport à la même période l'an dernier.
INFO EUROPE 1

Le marché automobile français s'est redressé en juin, progressant de 1,2% sur un an, après des mois de chute libre liée à la crise sanitaire du coronavirus, ont annoncé mercredi les constructeurs. Et la prime à la conversion, activée en urgence pour soutenir la filière automobile, n'y est sans doute pas pour rien. D'après une information d'Europe 1, près de 100.000 primes à la conversion ont en effet déjà été utilisées au mois de juin, alors qu'il y en avait 200.000 disponibles au départ, selon les dernières données du Conseil national des professionnels de l'automobile (CNPA). 

Entre 15 et 20% des transactions

Depuis le 1er juin, contre la mise au rebut d'un véhicule jugé très polluant, les acheteurs de véhicules neufs ou d'occasion peuvent recevoir 3.000 à 5.000 euros grâce à la nouvelle prime à la conversion. Les constructeurs ont ainsi pu commencer à déstocker leurs voitures neuves immobilisées pendant le confinement, même si les véhicules d'occasion ont aussi été très demandés. Un soulagement qui pourrait être de courte durée car, à ce rythme, le dispositif sera certainement terminé avant la rentrée.

Les primes à la conversion ont représenté entre 15 et 20% des transactions depuis le lancement du dispositif, le 1er juin dernier. L'assouplissement des critères pour en bénéficier a fonctionné : la prime à la casse version 2018/2019 tournait au rythme de 10.000 par semaine : c'est désormais deux fois plus.  

"Un rythme de 20.000 primes par semaine"

"On est sur un rythme de 20.000 primes par semaine, explique Christophe Maurel, président des concessionnaires au sein du CNPA. Selon nos estimations, le dispositif se terminerait - dans la limite des 200.000 véhicules mis au rebut - entre le 10 et le 25 août", ajoute-t-il. 

Les constructeurs se félicitent de ces chiffres. Le mois de juin aura bien été celui de la relance du marché. Sans garantie sur le long terme, certes, mais au moins c'est un soulagement de revoir des clients en concessions, notamment grâce à cette prime à la conversion. "Ça montre l'importance de ces processus de reprise", estime Vincent Cobée, directeur général de Citroën.

"On voit un effet tout à fait marquant dans les commandes que nous avons prises au cours des deux dernières semaines", observe-t-il. Et si le CNPA estime la fin de ces 200.000 primes à la conversion d'ici cinq à six semaines, les professionnels espèrent une prolongation du dispositif, même sous une forme différente. 

Europe 1
Par Aurélien Fleurot, édité par Céline Brégand