Impôt sur le revenu : 2018, vraiment une année blanche ?

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
JOURNÉE SPÉCIALE IMPÔTS - L’Ordre des experts-comptables répond sur Europe 1 à toutes vos questions sur la déclaration de revenus 2018.
JOURNÉE SPÉCIALE

Pour beaucoup d'entre nous, c'est loin d’être le meilleur moment de l’année : la déclaration de revenus. On dit de l’année 2018 que c’est une "année blanche" en raison de l’entrée en vigueur du prélèvement à la source début 2019. Est-ce que cela signifie qu’on ne va pas payer d’impôts sur les revenus que l’on gagne cette année ? 

Voici la réponse de Vital Saint-Marc, membre de l’Ordre des experts-comptables :

"Les revenus de l’année 2018 se classent en deux catégories. Il y a ceux qui sont exonérés de toute imposition : revenus du travail, pensions, allocations, revenus professionnels et revenus fonciers, pour autant qu’ils ne possèdent pas un caractère exceptionnel. Ces revenus exceptionnels constituent la deuxième catégorie, au nombre desquels il y a les indemnités de départ à la retraite ou de licenciement, les dividendes, les intérêts et les plus-values. Cette deuxième catégorie de revenus sera déclarée avec les revenus de l’année 2018 et imposée au cours de l’année 2019."

Mardi 15 mai, Europe 1 propose aux auditeurs une journée spéciale impôts, en partenariat avec l'Ordre des experts-comptables et Le Parisien/Aujourd'hui en France afin de les aider à remplir leur déclaration de revenus. Frais professionnels, travaux d'isolation, rattachement d'enfants majeurs... Tout au long de la journée, des experts-comptables répondront aux questions des auditeurs via le standard d'Europe 1 au 39 21 (50 cts la minute). Retrouvez le programme de cette journée spéciale ici, et le dossier de la rédaction d’Europe 1 :

>>> Le calendrier 2018 de l’impôt sur le revenu

>>> Impôts : ce qu’il faut savoir sur la déclaration de revenus 2018

>>> Prélèvement à la source : on vous explique les changements à venir

>>> Prélèvement à la source : que faire quand on dispose de son taux ?