Prélèvement à la source : que faire quand on dispose de son taux ?

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Grande nouveauté de la déclaration de revenus 2018, le taux de prélèvement à la source communiqué par le fisc cet été n’est pas fixe, vous pouvez demander à en changer.

Si vous faites partie des sept millions de Français qui ont déjà déclaré leurs revenus en ligne dans le cadre de l’impôt sur le revenu 2018, vous avez sans doute remarqué une nouveauté. A la fin de la déclaration, le fisc vous communique votre taux de prélèvement à la source. Calculé sur vos revenus de 2017, il servira de base au prélèvement à la source mensuel sur votre salaire à partir de janvier 2019. Concrètement, si vous avez un taux de 7%, vous paierez 7% d’impôts sur le revenu chaque mois l’année prochaine, une ponction qui sera indiquée sur votre feuille de paie. Toutefois, rien n’est gravé dans le marbre et vous pouvez encore rectifier votre taux. Europe 1 vous explique comment faire.

Mardi 15 mai, Europe 1 propose aux auditeurs une journée spéciale impôts, en partenariat avec l'Ordre des experts-comptables et Le Parisien/Aujourd'hui en France afin de les aider à remplir leur déclaration de revenus. Frais professionnels, travaux d'isolation, rattachement d'enfants majeurs... Tout au long de la journée, des experts-comptables répondront aux questions des auditeurs via le standard d'Europe 1 au 39 21 (50 cts la minute). Retrouvez le programme de cette journée spéciale ici.

Peut-on changer de taux de prélèvement ?

Par défaut, le taux qui s’affiche quand vous avez rempli votre déclaration de revenus est le "taux personnalisé du foyer", valable pour le foyer fiscal et identique pour chacun des conjoints. Mais il est possible d’en changer. Si vous estimez qu’il est incorrect, vous pouvez le signaler au fisc à partir du 31 juillet, avec la possibilité de modifier votre déclaration de revenus si vous avez fait une erreur. Par ailleurs, d’ici au 15 septembre (et même d’ici la fin de l’année dans certains cas), vous pourrez opter pour un taux individualisé ou un taux non personnalisé.

Si vous êtes marié ou pacsé, et qu’il y a de grandes différences de revenus dans le couple que vous souhaitez prendre en compte, vous pouvez opter pour des taux individualisés, différents pour chaque conjoint car basés sur le salaire de chacun. A noter : ce changement ne rend pas l’impôt individuel puisque l’administration fiscale garde les revenus du foyer et les parts de quotient familial comme base de calcul.

Par ailleurs, si vous ne voulez pas donner d'indications à votre employeur sur le montant de votre patrimoine (dans le cas où vous avez d’importants revenus en plus du salaire), vous pouvez demander un taux non personnalisé (taux neutre) uniquement basé sur votre rémunération. S’il est inférieur au taux par défaut, vous devrez verser la différence au fisc tous les mois de votre côté (par prélèvement).

Le taux est-il fixe pour toute l’année 2019 ?

Le prélèvement à la source mensuel commencera au 1er janvier 2019. Chez les salariés, l'impôt sera prélevé directement par l'employeur : il apparaîtra sur la fiche de paie au même titre que les cotisations sociales. Chez les retraités, la collecte sera réalisée par les caisses de retraite. Les travailleurs indépendants verseront quant à eux un acompte mensuel ou trimestriel, calculé par l'administration en fonction de leurs revenus des mois précédents, puis ajusté selon leurs revenus effectifs.

Mais le taux qui vous sera appliqué en janvier 2019 n’est pas définitif. Vous pourrez adapter ce taux à votre situation, si vous perdez votre travail par exemple ou en cas de forte variation de salaire. Ce ne sont pas des cas isolés : selon Bercy, 30% des contribuables voient leurs revenus baisser chaque année et 1,2 millions de contribuables changent de situation personnelle. C'est auprès de l'administration qu’il faudra effectuer la demande de changement de taux, pas auprès de votre employeur.