Emmanuel Macron à l’usine AstraZeneca de Dunkerque, symbole de l’attractivité française

  • A
  • A
AstraZeneca 2000x1000 AFP 2:08
Photo d'illustration © ANDREW YATES / AFP
Partagez sur :
Le groupe anglo-suédois AstraZeneca a annoncé dimanche un investissement de 230 millions d'euros dans son usine française basée à Dunkerque et spécialisée dans les aérosols contre les maladies respiratoires. L'annonce intervient à la faveur de la venue d'Emmanuel Macron sur place lundi. Europe 1 s'est rendue sur place avant la visite présidentielle.
EXCLUSIF

"Pour ses performances, son savoir-faire et sa capacité à prendre en charge des gros projets, le groupe fait confiance à l’entreprise et à ses salariés." Le groupe anglo-suédois AstraZeneca ne tarit pas d'éloges au sujet de l'un de ses sites, une usine française implantée depuis 30 ans à Dunkerque et spécialisée dans les médicaments aérosols pour le traitement de l'asthme et des maladies respiratoires.

Création de 100 emplois

Entendu sur europe1 :
Au fil des années, j’ai évolué au poste d’opérateur technique et l’entreprise me permet maintenant de suivre une évolution vers un poste de manager.

L'usine du Nord est lundi au centre des attentions. Et pour cause, le président de la République Emmanuel Macron se rend sur place pour assister à l'annonce du groupe d'un investissement de 230 millions d'euros dans l'entreprise française, répartis sur cinq ans, accompagnés de la création de 100 emplois, portant le total à près de 600 postes. Une annonce qui intervient dans le cadre du sommet "Choose France" imaginé par le président français pour renforcer l'attractivité du pays.

Un an à peine après l'extension du site pharmaceutique, ce nouvel investissement devrait permettre des recrutements supplémentaires mais aussi des possibilités de formation et d'évolution professionnelle. "Au fil des années, j’ai évolué au poste d’opérateur technique et l’entreprise me permet maintenant de suivre une évolution vers un poste de manager", illustre Murielle, opératrice de ligne dans l'entreprise dunkerquoise d'AstraZeneca.

Culture internationale de l'entreprise

Depuis la ville nordiste, l'usine exporte 99% de sa production d'aérosols. Cette réussite provient de la culture internationale de l'entreprise dunkerquoise. Antoine, chef de projet, assure que "l'usine reste française" mais que l'influence des collaborateurs anglo-suédois "fait que l'on est capable de travailler avec des personnes de différents horizons et de différentes cultures".

Il y a cinq ans déjà, le site français d'AstraZeneca avait fait l'objet d'un investissement de 135 millions d'euros. Lundi viennent s'ajouter 230 millions d'euros supplémentaires. Et comme garantie pour l'avenir, l'usine nordiste a été désignée "pôle d'excellence" par le groupe anglo-suédois.

"Choose France" booste l'attractivité

Parmi les autres annonces dans le cadre de "Choose France" figure la décision de Coca-Cola et de son embouteilleur d'investir un milliard d'euros sur cinq ans, dont la moitié pour renforcer leur réseau de production et de distribution, et l'autre pour développer et introduire des produits sur le marché français.

L'armateur italo-suisse MSC a aussi passé une commande de 2 milliards d'euros aux Chantiers de l'Atlantique à Saint-Nazaire pour deux nouveaux paquebots, livrables en 2025 et 2027 et propulsés au GNL (gaz naturel liquéfié), a annoncé dimanche l'Elysée.

Europe 1
Par Lionel Gougelot, édité par Maxime Dewilder