Covid-19 : la santé financière d’Air France se dégrade de plus en plus

  • A
  • A
Alors que seul un tiers des vols est aujourd'hui assuré, Air France attend les annonces du gouvernement pour adapter son plan de vol pour les fêtes de fin d'année. 1:32
Alors que seul un tiers des vols est aujourd'hui assuré, Air France attend les annonces du gouvernement pour adapter son plan de vol pour les fêtes de fin d'année. © JOEL SAGET / AFP
Partagez sur :
Alors que seul un tiers des vols est actuellement assuré, Air France attend les annonces du gouvernement pour adapter son plan de vol pour les fêtes de fin d'année. Avec la crise sanitaire et le confinement, la compagnie aérienne perd chaque jour près de 15 millions d'euros, soit 500 millions d'euros par mois.

Pourrons-nous partir en vacances à Noël, malgré la crise sanitaire ? Si une large proportion de Français se pose cette question, il en est de même chez Air France. Pour la compagnie nationale, chaque jour qui passe complique un peu plus la situation, puisqu'Air France perd quotidiennement près de 15 millions d'euros, soit près de 500 millions d'euros par mois.

Un tiers des vols actuellement assuré

Ne pas voler coûte cher. Aujourd'hui, seul un tiers des vols est assuré, et Air France attend les annonces du gouvernement pour adapter son plan de vol pour les fêtes de fin d'année. Une fin d'année durant laquelle le plan de vol ne sera pas de 100%, de très nombreux pays étant fermés.

Pendant ce temps, les avions dorment. Parqués entre Toulouse et les aéroports franciliens d'Orly et de Roissy, ils doivent tout de même être entretenus. Il faut par exemple faire tourner régulièrement leurs roues, allumer leurs moteurs... Et même si Air France a obtenu un prêt de l'État, la compagnie a encore besoin d'argent. Pour cela, l'État, déjà actionnaire, et son homologue néerlandais, pour KLM, vont donc monter au capital.

Gigantesque plan d'économies

La France devrait investir environ trois milliards d'euros, une somme vitale pour la compagnie qui s'est par ailleurs lancée dans un gigantesque plan d'économies. Le plan de départ des personnels entrera notamment en vigueur début janvier. Mais Air France doit également signer très prochainement un accord d'activité partielle de longue durée. Cet accord lui permettra de laisser une partie de ses équipes en chômage partiel pour une durée d'au moins deux ans. En effet, chez Air France, la crise risque d'être très longue.

Europe 1
Par Emmanuel Duteil, édité par Pauline Rouquette