Bruno le maire 1:20
  • Copié
Carole Ferry
Bruno Le Maire a annoncé ce lundi que le ministère accorderait de nouvelles aides pour les entreprises affectées par les restrictions sanitaires. 100% de l'activité partielle des entreprises ayant perdu 65% de leur chiffre d'affaires sera prise en charge. Le seuil d'accès au dispositif de remboursement des coûts fixes a par ailleurs été abaissé.

Comment aider les secteurs les plus touchés par les nouvelles restrictions ? Une réunion s'est tenue ce lundi entre les chefs d'entreprises et le ministère de l'Economie. Le gouvernement a décidé d'élargir l'aide aux entreprises touchées par la crise sanitaire. Un retour du "quoi qu'il en coûte" qui avait empêché les faillites en cascade des entreprises.

La première grande mesure, c'est le retour de la prise en charge à 100% de l'activité partielle pour les entreprises touchées par les nouvelles restrictions, à condition qu'elles aient perdu 65% de leur chiffre d'affaires. La deuxième grande mesure, c'est le seuil d'accès au dispositif de prise en charge des coûts fixes : initialement fixé à une baisse de 65% du chiffre d'affaires, il passe désormais à 50%. Il va par ailleurs être élargi à davantage d'entreprises, notamment au secteur du tourisme, les hôtels, les bars et les restaurants. 

Elargissement du dispositif de remboursement des coûts fixes

Dans le cadre du remboursement par l'Etat des coûts fixes, Bruno Le Maire, le ministre de l'Economie, a par ailleurs promis une indemnisation accélérée pour les factures inférieures à 50.000 euros. Beaucoup de chefs d'entreprise s'étaient plaints du délai de remboursement lors de la dernière vague. Cela se fera désormais en quelques jours. Deux autres pistes sont à l'étude : l'exonération des charges pour les entreprises qui auraient perdu 65% de leur chiffre d'affaires ou encore la possibilité de différer le remboursement des prêts garantis par l'Etat. Le ministre de l'Economie a assuré qu'il commencerait à négocier dès cet après-midi avec Bruxelles.