"60 à 70% d'annulations" : les traiteurs voient leurs commandes s'effondrer à cause du coronavirus

  • A
  • A
Traiteurs 1:21
Les carnets de commandes des traiteurs sont mis à l'épreuve du coronavirus. © JACQUES DEMARTHON / AFP
Partagez sur :
La propagation du virus a de lourdes conséquences sur les traiteurs qui voient leurs commandes s'annuler à la chaîne et leurs carnets de commandes rester désespérément vides. 

Alors que l'épidémie de coronavirus ne cesse de se propager en France, nombreux sont les événements qui sont annulés. Un coup dur, en particulier pour les traiteurs comme à Lille où les cuisines du Butterfly Traiteur restent désespérément vides. Seuls quelques caisses avec des petits fours et des toasts attendent d'être livrés. L'entreprise située à la Madeleine enregistre des pertes énormes depuis quelques semaines. 

Pour Sébastien, le chef cocktail, la semaine a été assez calme. "Nous avons eu environ entre 60 et 70% d'annulation. Ça arrive depuis lundi matin sans cesse", déplore-t-il au micro d'Europe 1 avant d'ajouter : "La semaine prochaine, nous sommes normalement six à sept dans la cuisine, et nous ne seront que deux à temps complet".

"Ça va s'arrêter, soyons positifs"

Un repos anticipé pour certains employés qui s'accompagne d'un chiffre d'affaire en baisse comme l'explique le patron Philippe Dehongher : "Pour l'instant, on est à 400.000 euros de pertes de ce qui était signé. En plus, il n'y a plus d'entrants, le téléphone ne sonne plus, il n'y a plus de mails. Il n'y a plus aucune demande pour l'instant. C'est un arrêt complet de l'activité", soupire-t-il, regrettant que la psychose se soit installée face à la propagation du virus.

Pourtant, Philippe Dehongher tente de garder le sourire : "Il faut absolument que la petite bête disparaisse. Ça va s'arrêter, soyons positifs. J'ai une obligation en tant que chef d’entreprise d'être positif".

Europe 1
Par Maximilien Carlier, édité par Coline Vazquez