Coronavirus : dans l'Oise, les règles de confinement appliquées... aux mariages

  • A
  • A
mariage 1:11
Dans l'Oise, le préfet a interdit les rassemblements de plus de 50 personnes. © DAMIEN MEYER / AFP
Partagez sur :
Nouvelle mesure de lutte contre la propagation du coronavirus : dans l'Oise, le préfet a interdit les rassemblements de plus de 50 personnes. Cette règle concerne également les cérémonies organisées lors des mariages à la mairie ou à l'église.
REPORTAGE

Se marier en pleine épidémie de coronavirus, c'est se marier en très petit comité. Dans l'Oise, le préfet a interdit les rassemblements de plus de 50 personnes… et pas d'exceptions pour les mariages à la mairie ou à l'église. "Vous avez le droit de vous faire un geste d’amitié dans le respect des consignes des gestes barrière à l’épidémie", plaisante le maire de Nogent-sur-Marne en pleine cérémonie, devant Victoria et Mamadou.

"On avait établi une liste d’une centaine d’invités, finalement nous ne sommes qu’une vingtaine"

Le jeune couple s’est rendu à la mairie avec pour seuls invités deux témoins et le frère du marié. La salle de 50 places est bien vide pour un jour de fête. Pas de quoi altérer le sourire de Victoria dans sa robe blanche vaporeuse. Les époux auraient préféré s’échanger leurs alliances à l'église, comme ils l’avaient planifié au départ. Mais coronavirus oblige, Victoria a dû tout réorganiser. "Nous avons dû tout annuler, même la fête du soir, et faire à la place une petite cérémonie avec nos familles", raconte-elle. "On avait établi une liste d’une centaine d’invités, finalement nous ne sommes qu’une vingtaine de personnes."

Les parents des jeunes mariés ont pu assister à la cérémonie, filmée en direct par les témoins. Tous les couples de Nogent-sur-Oise se sont adaptés aux mesures, à la grande surprise du maire Jean-François Dardenne. "On s’attendait à avoir des négociations avec les mariés et leurs familles mais, finalement, les couples de mariés ont accepté ces restrictions", s’étonne-t-il. "Le message a été reçu." Victoria et Mamadou se sont promis de renouveler leurs vœux à l'église dans 5 ans devant une centaine de convives cette fois-ci.

Europe 1
Par Yasmina Katou, édité par Romane Lizée