Coronavirus : Apple va produire 1 million de masques par semaine

  • A
  • A
Apple va produire aux Etats-Unis un million de masques par semaines, a annoncé le PDG du groupe Tim Cook dans un message publié sur Twitter.
Apple va produire aux Etats-Unis un million de masques par semaines, a annoncé le PDG du groupe Tim Cook dans un message publié sur Twitter. © FRED DUFOUR / AFP
Partagez sur :
Dans un message diffusé sur Twitter, Tim Cook, PDG du groupe Apple, a annoncé que la célèbre entreprise allait produire à 1 million de masques par semaine. Ils seront d'abord destinés aux États-Unis, où ils y seront produits. Apple a également été en mesure de se procurer 20 millions de masques chirurgicaux auprès de ses fournisseurs à travers le monde.

Face au coronavirus, toutes les entreprises se mettent en ordre de bataille. Apple a conçu des masques destinés au personnel hospitalier, couvrant l'intégralité du visage, et sera en mesure d'en produire un million par semaine à partir de la fin de semaine, a annoncé le PDG du groupe Tim Cook dimanche sur Twitter. Le patron d'Apple explique que ces masques, en plastique transparent et qui couvrent l'intégralité du visage, ont été mis au point par des "concepteurs de produits, des équipes d'ingénierie et d'emballage, et (des) fournisseurs" du groupe.

D'abord aux États-Unis

Le rythme de production sera d'un million par semaine à partir de la fin de semaine. Ces masques seront destinés dans un premier temps aux États-Unis. Ils y seront produits, ainsi qu'en Chine. Dans ce message diffusé sur Twitter, Tim Cook a par ailleurs précisé qu'Apple a été en mesure de se procurer 20 millions de masques chirurgicaux auprès de ses fournisseurs à travers le monde.

Apple n'est pas la seule entreprise dans le monde à produire des masques

Le fabricant d'ordinateurs et de téléphones rejoint ainsi la cohorte d'entreprises qui ont modifié leurs lignes de production pour répondre à la pénurie de masques, comme les fleurons du luxe italiens Prada et Lamborghini. 

En Italie toujours, Giorgio Armani produit désormais des combinaisons de protection, et, en Espagne, des ingénieurs de Renault ont conçu des visières et des masques qui ont ensuite été fabriqués sur les imprimantes 3D disponibles dans les usines immobilisées. Quant au constructeur automobile américain General Motors (GM), le président Donald Trump lui a ordonné de produire des respirateurs artificiels.