Baisses d’impôt : combien vont vraiment gagner les ménages ?

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Pour les ménages, la pression fiscale baissera de 5 milliards d'euros d'ici la fin du quinquennat, a déclaré le Premier ministre. Pour la première tranche de l'impôt sur le revenu, le gain moyen sera de 350 euros.

À partir de 2020, 17 millions de foyers seront concernés par les baisses d'impôts. Lors de sa déclaration de politique générale, Edouard Philippe a évoqué une baisse moyenne comprise entre 180 et 350 euros par an

Quasiment tous ceux qui paient des impôts aujourd'hui verront donc leur facture baisser en janvier prochain, à l’exception des plus hauts revenus au-delà environ de 6.000 euros par mois, soit un revenu fiscal de référence de 72.644 euros par an, ce qui concerne quelque 300.000 foyers.

>> De 7h à 9h, c’est deux heures d’info avec Nikos Aliagas sur Europe 1. Retrouvez le replay ici

Une diminution importante pour les classes moyennes

Les grands gagnants sont les classes populaires et les classes moyennes, avec un gain moyen de 350 euros par an pour ceux qui se situent dans la première tranche d'imposition, abaissée de 14 à 11 %. Selon les calculs de Bercy, un célibataire qui gagne 2.000 euros par mois verra ses impôts baisser de 541 euros par an, sur 1.600 euros d'impôts actuellement, soit une réduction de 30 %. Mais cette baisse sera moins visible pour celui qui touche 1.500 euros par mois. Lui verra ses impôts diminuer de 39 euros sur un total 266 euros.

En parallèle, l'entrée dans l'impôt sur le revenu sera lissée pour qu’elle apparaisse moins brutale aux personnes qui gagnent un peu plus d'argent et qui se mettent donc à payer subitement l'impôt sur le revenu.

Toutefois, l'effet des baisses d'impôts sera atténué pour ceux qui gagnent entre 2.100 et 6.000 euros mensuels. Pour ces revenus, le gain ne pourra pas dépasser les 125 euros pour un célibataire.

Europe 1
Par Anne-Laure Jumet, édité par Romain David