Air France teste le pass sanitaire vers la Corse

  • A
  • A
Air France et Corsair ont lancé l'expérimentation du pass sanitaire via l'application TousAntiCovid. 1:28
Air France et Corsair ont lancé l'expérimentation du pass sanitaire via l'application TousAntiCovid. © Reuters
Partagez sur :
Les voyageurs d'Air France et de Corsair à destination de la Corse au départ d'Orly peuvent présenter leur certificat de test PCR négatif via l'application TousAntiCovid, qui devrait prochainement pouvoir intégrer les certificats de vaccination. Cette expérimentation sera élargie la semaine prochaine à trois nouvelles destinations : les Antilles françaises, la Guyane et La Réunion.
REPORTAGE

La France continue d'avancer sur la mise en place d'un "pass sanitaire" dans la lignée du "certificat vert numérique" proposé par la Commission européenne. Il pourra à terme contenir, via l'application TousAntiCovid, le certificat de test PCR négatif, le certificat de rétablissement du Covid-19 et le certificat de vaccination, tous délivrés par des laboratoires ou hôpitaux pour garantir leur authenticité. Ce pass pourra notamment être demandé pour voyager. Depuis le 22 avril dernier, les compagnies Air France et Corsair ont lancé une expérimentation à l'aéroport d'Orly, pour les vols à destination de la Corse. 

Dans la zone dépose bagages du terminal 3 d'Orly, Luce se rend à Bastia, téléphone en main avec l'application TousAntiCovid ouverte. "Pour l'instant, je n'ai pu mettre sur l'application que ma PCR d'hier. Je n'ai pas pu rentrer mes certificats de vaccination", explique-t-elle à Europe 1, ces documents à la main. "Je retourne en Corse en juillet, en août et à Noël. Et la prochaine fois, je pense que j'aurai moins de papiers que ça". Car s'il faut encore attendre pour intégrer une preuve numérique de vaccination, déjà, le contrôle des tests PCR est plus fluide, relèvent Fabienne et Mathieu, deux autres voyageurs. "Ça permet de gagner du temps et d'être plus serein", souligne ce dernier.

Des contrôles plus rapides

Ce dispositif est plus rapide, mais plus fiable aussi, comme l'explique à Europe 1 Guillaume Bénos, directeur adjoint de l'escale d'Orly Air France. "L'application nous donne instantanément la validité du test. Ce qui était toujours un peu plus compliqué à interpréter avec le format papier, aussi bien en termes de validité des 72 heures que de résultats, puisque tous les formulaires étaient un peu différents selon les laboratoires." 

Une première expérimentation avec l'application AOK Pass, testée il y un mois par Air France à Roissy, s'est avérée moins convaincante : principalement parce que tous les laboratoires n'étaient pas partenaires. L'expérimentation actuelle sera élargie la semaine prochaine à trois autres destinations : les Antilles françaises, la Guyane et La Réunion.

Europe 1
Par Aurélien Fleurot, édité par Romain David