L'incroyable histoire de la Nintendo Playstation, une console rarissime (mais bien réelle)

, modifié à
  • A
  • A
Nintendo Playstation 1:43
La Nintendo Playstation n'a jamais été commercialisée, la faute à une brouille entre Nintendo et Sony. © Heritage Auctions / Capture d'écran Youtube
Partagez sur :
Alors qu'on la pensait disparue à jamais, un exemplaire rarissime de la console de jeux vidéo Nintendo Playstation a été mis en vente sur Internet. À deux semaines du terme, les enchères tutoient les 300.000 euros. Retour sur l'histoire folle de ce prototype unique, fruit de l'union éclair entre Nintendo et Sony, devenus depuis rivaux.

Ce pourrait bien être la rumeur la plus chère de l'histoire. La Nintendo Playstation, prototype de console de jeux vidéo imaginée par Nintendo et Sony au début des années 1990, a longtemps été un mythe. Mais, depuis quelques jours, un exemplaire certifié de cette console jamais commercialisée est disponible dans une vente aux enchères en ligne. À deux semaines de la clôture, la plus haute mise s'élève à 300.000 dollars (277.000 euros), du jamais vu dans ce secteur ! Une folie qui s'explique par l'histoire très particulière de la Nintendo Playstation.

Un partenariat éclair

Nous sommes en 1990, l’aube de l’histoire des jeux vidéo. Nintendo a démocratisé les consoles de jeux vidéo depuis quelques années et connaît alors un succès triomphal au Japon avec la Super NES. À l'époque, les créateurs de Super Mario ont misé sur des jeux en forme de cartouche. Mais l’avenir est promis aux CD-ROM, plus fiables et plus résistants à la poussière. Nintendo se tourne donc vers Sony. L'industriel japonais n’est pas du tout convaincu par le potentiel des jeux vidéo. Mais il dispose du savoir-faire technologique et accepte de collaborer.

Ensemble, Nintendo et Sony imaginent une version modifiée de la Super NES, une console capable de lire à la fois les cartouches et les CD. Sauf que la Nintendo Playstation ne verra jamais le jour. Le projet est chaotique. Des annonces sont faites par Sony au CES, le salon de l'électronique grand public, en 1991, avant d'être démenties par Nintendo le lendemain. Malgré cela, le développement continue encore quelques mois quelque 200 prototypes sont fabriqués.

Un exemplaire miraculeusement sauvé

Mais les différends s'accumulent entre les deux entreprises. Sony accuse Nintendo de brider le projet. Inversement, Nintendo reproche à son partenaire de vouloir garder sa technologie pour lui. Finalement, en 1992, Nintendo met fin au partenariat et les prototypes disparaissent de la circulation. Jusqu’en 2015, quand un exemplaire de la Nintendo Playstation refait surface. Là encore, l'histoire est à peine croyable : la console a été sauvée de la casse par Olaf Olafsson, un ancien dirigeant de Sony. Parti diriger une autre entreprise, nommée Advanta, il embarque le prototype avec lui avant de… le vendre aux enchères à un de ses employés !

La Nintendo Playstation reprenait le design de la Super NES en y ajoutant un lecteur CD.

Pour à peine 75 dollars, Terry Diebold acquiert la console, qu'il lègue à son fils Dan. Un héritage finalement très lucratif. Réparée par un génie de l'informatique et désormais en parfait état de marche, cet exemplaire unique de la Nintendo Playstation fait briller les yeux des collectionneurs les plus fortunés. À l'image de Palmer Luckey. Le fondateur des casques de réalité virtuelle Oculus a expliqué sur Twitter avoir réalisé la plus grosse enchère, dans un but patrimonial : "Je possède la plus grande collection de consoles au monde et je suis en mission pour digitaliser et préserver l'histoire des jeux vidéo (…) Nous devons garder ces objets vivants et fonctionnels".

Un record pour le jeu vidéo

Jusqu'où ira cette vente ? Les enchères sont ouvertes jusqu'au 6 mars. Dan Diebold, le vendeur, a refusé une offre privée de 1,2 million de dollars l'an dernier, somme qu'il espère atteindre à travers la vente aux enchères publique. Quoi qu'il en soit, ce serait un record pour le secteur du jeu vidéo. Les vieilles consoles, même rares, n'ont jamais dépassé les 15.000 dollars. Et le record pour un jeu est de 100.000 dollars pour une cartouche du tout premier Super Mario Bros, sorti en 1985, lors d'une vente aux enchères en 2019. Un record d'ores et déjà largement battu.

À gauche, la Super NES ; à droite, la Playstation.

Et la suite de l’histoire alors ? Elle a donné raison à Sony. Sans doute vexé d'avoir travaillé deux ans pour rien sur ce projet, le fabricant japonais a persévéré dans le jeu vidéo, et ce malgré son manque de foi initial. Et, en 1994, il sort sa propre console avec lecteur CD, la Playstation. Un carton planétaire, vendu à plus de 100 millions d’exemplaires. Le double d’une certaine Super NES et une vraie révolution pour le secteur puisqu'elle imposera le CD comme support. Chacun de leur côté, Sony et Nintendo ont continué depuis à connaître un incroyable succès. Mais là où ils auraient pu être alliés, ils sont devenus rivaux.