Opéra, festivals, musées : les fermetures et annulations liées au coronavirus

, modifié à
  • A
  • A
tour eiffel
La Tour Eiffel est désormais fermée au public depuis vendredi, à cause de la pandémie de coronavirus. © Ludovic MARIN / AFP
Partagez sur :
Le monde de la culture fonctionne au ralenti, depuis que le ministère de la Culture a invité vendredi les musées, théâtres et monuments à fermer leurs portes au public ou à limiter leurs activités. De la Tour Eiffel au Printemps de Bourges, tour d'horizon des lieux culturels inaccessibles et des spectacles annulés en raison du coronavirus.

La pandémie de Covid-19 gagne du terrain en France, provoquant des annulations d'événements culturels et des fermetures de lieux touristiques en cascade. Le Premier ministre, Édouard Philippe, a en effet annoncé vendredi que les rassemblements de plus de 100 personnes étaient désormais interdits. Dans la foulée, le ministère de la Culture a appelé vendredi toutes les structures qui sont sous sa tutelle, dont les musées et les bibliothèques, à limiter leurs activités ou à fermer au public. Musées, monuments, festivals... Le monde de la culture se met peu à peu à l'arrêt à Paris et en régions. 

Musées parisiens et régionaux ferment leurs portes 

Vendredi, les musées parisiens ont annoncé les uns après les autres leur fermeture en raison de la pandémie de coronavirus. Le Louvre, musée le plus visité au monde, est fermé "jusqu'à nouvel ordre", a annoncé vendredi sa direction. D'autres grands musées de la capitale ont fermé leurs portes, sans indiquer une date de réouverture potentielle. Sont ainsi concernés, pour le moment, le Musée d’Orsay, le Musée de l’Orangerie, le Centre Pompidou, le Palais de Tokyo, l'Institut du monde arabe, la Bibliothèque nationale de France, le Musée de l'homme, les Galeries du Jardin des plantes et le Musée du Quai Branly. En région, le Mucem à Marseille est également interdit au public tout comme le Centre Pompidou de Metz et la Fondation Maeght à Saint-Paul de Vence, dans les Alpes-Maritimes. 

Restent ouverts pour l'heure des musées qui se sentent prêts à appliquer les jauges des 100 visiteurs voulues par l'exécutif : la Fondation Lafayette Anticipations, le Louvre-Lens, le Domaine de Chaumont, le Musée Marmottan-Monet, le Musée Jacquemart-André et les Carrières de Lumières. Pour ces sites, l'accès est limité aux seuls visiteurs ayant réservé leur billet en ligne, sous réserve du respect des jauges.

Des monuments interdits au public 

Du côté des monuments, la Tour Eiffel sera fermée à partir de vendredi soir à cause de l'épidémie du coronavirus. Le Château de Versailles est lui aussi fermé, à l'exception de ses jardins et de son parc. Différents parcs comme le Jardin des Plantes ou encore le zoo de Vincennes restent toutefois ouverts puisque les visiteurs n'y sont pas confinés.  

Le Printemps de Bourges annulé

Le Printemps de Bourges, l'un des plus importants festivals de musique en France, prévu du 21 au 26 avril, a été annulé vendredi en raison de l'interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes, ont indiqué vendredi les organisateurs. Cet événement avait rassemblé 200.000 festivaliers l'an passé. Catherine Ringer, Alain Souchon, M, Suzane, Philippe Katerine ou encore Roméo Elvis étaient programmés pour cette 44e édition.  

Les Vieilles Charrues maintenu 

La 29e édition du festival des Vieilles Charrues aura bien lieu du 16 au 19 juillet, à Carhaix-Plouguer, dans le Finistère, ont fait savoir les organisateurs. "L'arrêté du ministère n'a pas d'impact sur la tenue du festival, qui ouvrira ses portes le 16/07. Nous sommes solidaires de l’ensemble des acteurs du secteur culturel et événementiel. Nous appelons à la mise en place de mesures exceptionnelles de soutien", ont-ils assuré dans un tweet, jeudi. 

Les dates du festival de métal Hellfest sont elles aussi maintenues pour le moment. C'est aussi le cas du festival Solidays, à Paris, qui a même annoncé vendredi de nouveaux artistes à l'affiche, dont PNL, Justice et Sean Paul. Grand festival du Sud-Ouest de la France, Garorock n'a pas annoncé de déprogrammations, tout comme le Main Square Festival à Arras, les Francofolies de La Rochelle et le Festival d'Avignon. 

Disneyland Paris et le Futuroscope concernés

Disney a annoncé jeudi la fermeture de ses parcs d'attraction Disney World, en Floride, et Disneyland Paris à partir de dimanche et jusqu'à la fin du mois de mars, "par principe de précaution" contre l'épidémie de coronavirus. Les hôtels des deux sites resteront en activité "jusqu'à nouvel ordre" mais le numéro un mondial du divertissement a également décidé de suspendre toutes ses croisières pour le mois de mars.

À Poitiers, le Futuroscope est aussi concerné par cette série de fermetures. Le grand parc de loisirs, qui accueille près de deux millions de visiteurs par an, a annoncé fermer à partir de lundi jusqu'au 31 mars. De leur côté, le parc du Puy du Fou et le Parc Astérix ont assuré que leur saison commencerait seulement le 4 avril.

Opéras, théâtres, cinémas, bibliothèques en veille 

Échaudé par une grève historique de son personnel contre la réforme des retraites qui lui a coûté 16,4 millions d'euros, l'Opéra de Paris prévoit sept millions de pertes de billetterie supplémentaires avec l'annulation d'au moins 34 représentations à Bastille et Garnier d'ici le 24 avril. Vendredi, l'institution a décidé d'annuler jusqu'au 31 mars toutes ses répétitions de ballet et d'opéra, ainsi que les spectacles dans ses plus petites salles, l'amphithéâtre et le studio Bastille. À l'Opéra de Lille, les représentations de 20 danseurs pour le XXe siècle sont également annulées. L'Opéra national de Lorraine a, quant à lui, annulé toutes ses représentations jusqu'au 5 avril.  

Les théâtres parisiens et régionaux se protègent eux aussi face à la pandémie. À Paris, le théâtre de l'Odéon a fermé jusqu'à nouvel ordre. Les portes de la Comédie-Française, du Théâtre National de Chaillot, du Théâtre des Champs-Élysées et de la Philharmonie de Paris sont également fermées au public jusqu'au mois d'avril. Le Théâtre du Châtelet a lui aussi annulé ses représentations. La mythique Cigale et l'Olympia ont également fermé leurs portes jusqu'à nouvel ordre.

En ce qui concerne les cinémas, ils restent ouverts. Mais la vente de billets s'arrêtera au-delà de cent places pour respecter les consignes du gouvernement. 

Plusieurs bibliothèques municipales ne sont par ailleurs plus accessibles. C'est le cas notamment à Besançon, Caen, Rouen et Metz. À Rennes, trois bibliothèques ferment pour le moment, les autres restent ouvertes. Les sections jeunesse des médiathèques et bibliothèques sont également fermées à Paris.

Europe 1
Par Tiffany Fillon, Angèle Chatelier avec AFP