La "Putain d'expo !" sur Renaud commence à la Philharmonie de Paris

  • A
  • A
Renaud a prêté plusieurs objets pour l'exposition. 2:00
Renaud a prêté plusieurs objets pour l'exposition. © THOMAS SAMSON
Partagez sur :
Le musée de la musique de la Philharmonie de Paris lance, ce vendredi, la "Putain d'expo !", un événement souhaité par le frère de Renaud et consacré à l'artiste. Le chanteur a mis la main à la pâte en apportant des figurines, croquis et clichés qui ont marqué sa vie. Neuf mois d'exposition sont prévus.

Quand Renaud a appris que son frère, David Séchan, voulait faire une exposition sur son oeuvre, il lui a répondu : "Mais pourquoi une expo ? Je ne suis pas mort !" Ce côté provocateur a justement inspiré le musée de la musique de la Philharmonie de Paris pour le nom de l'exposition sur l'artiste, qui commence ce vendredi. Elle a été baptisée "Putain d'expo !". Un gros coup pour le label du chanteur, Universal, car tout ce que touche Renaud semble se transformer en or. L'année dernière, 70.000 exemplaires de son dernier album ont été vendus en une semaine seulement.

Renaud a prêté des objets et des clichés

Tout est prêt pour que l’exposition sur Renaud fasse un carton : au-delà du titre, l'événement doit durer neuf mois, une première. Mais il aura donc fallu convaincre Renaud... "Au fur et à mesure, il s’est pris un peu au jeu et il m’a ouvert la porte de ses archives. Il a contribué largement à cette expo, qu’il va venir voir très bientôt en visite privée", raconte son frère sur Europe 1. L'artiste a par exemple prêté ses figurines de Tintin, des croquis pour Charlie Hebdo, dont il est fan, ou encore des clichés de lui et sa fille Lolita pris pour la pochette de son album Morgane de toi.

Un début prometteur pour le musée de la musique

Pour Universal, l'exposition est aussi l'occasion de ressortir La Bande à Renaud, un album de reprises par des artistes français de textes du chanteur. A sa sortie il y a six ans, il était numéro un des ventes. Le même album est proposé, avec seulement cinq titres en plus.

L’avantage d’une exposition, c’est qu’on peut la voir la journée, malgré le couvre-feu. Alors, le musée de la musique est plutôt optimiste : les préventes pour la "Putain d’expo !"  sont très bien parties.

Europe 1
Par Angèle Chatelier, édité par Jonathan Grelier