Ibrahim Maalouf : "La trompette est un instrument très éprouvant physiquement"

  • A
  • A
Ibrahim Maalouf 2000
Partagez sur :
Dans "L'Équipée sauvage" sur Europe 1, le trompettiste explique les conséquences physiques qu'il y a à jouer d'un tel instrument. Ibrahim Maalouf en pratique depuis l'âge de sept ans et il a explosé aux yeux du grand public en 2014 avec son album "Illusions".
INTERVIEW

Treize albums, un peu plus de soixante collaborations et plusieurs bandes originales de films, Ibrahim Maalouf a déjà une discographie importante, à seulement 39 ans. Le Franco-libanais joue de la trompette depuis l'âge de sept ans. Un instrument qu'il a appris à manier avec le temps, alors que le musicien ne l’appréciait guère au départ. Dans L'Équipée sauvage sur Europe 1, il raconte à quel point jouer de la trompette est difficile sur le plan physique.

"Mes lèvres sont abîmées : j'ai des cicatrices, des bleus"

"C'est un instrument un peu particulier car il est très éprouvant physiquement", souligne Ibrahim Maalouf. Déjà, dans une précédente interview sur Europe 1, l'artiste avait expliqué que l'apprentissage de l'instrument était difficile lorsqu'on début. Mais avec les années de pratique, une chose ne change pas : les conséquences sur le physique. "Mes lèvres sont abîmées : j'ai des cicatrices, des bleus", décrit le musicien au micro d'Europe 1.

Mais surtout, Ibrahim Maalouf relate l'impact sur le souffle. "Quand tu fais deux heures de concert où tu fais de l'hyperventilation, de l'apnée et qu'à aucun moment tu ne respires normalement, lorsque tu sors de concert, tu n'es pas bien", confie-t-il. Et cela va même plus loin. "Il y a beaucoup de trompettistes qui ont développé des arythmies cardiaques", révèle l'auteur de If You Wanna Be a Woman. Lui-même a déjà fait "deux à trois malaises sur scène" depuis le début de sa carrière.

Europe 1
Par Guillaume Perrodeau