En Argentine, U2 attend que Messi termine son match pour jouer

  • A
  • A
U2 a retardé son concert pour ses fans argentins également amateurs de foot.
U2 a retardé son concert pour ses fans argentins également amateurs de foot. © Mike Coppola / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :
U2 a accepté de décaler son concert d'une heure pour permettre à ses fans argentins de regarder le match de qualifications pour le Mondial contre l'Équateur mardi.

Face à l'importance de l'enjeu, le célèbre groupe de rock irlandais U2 a dû se résoudre à retarder son concert mardi à Buenos Aires, pour laisser ses fans voir le match décisif de l'Argentine dans les éliminatoires du Mondial 2018 contre l'Équateur. Dans ce pays où le football passe avant tout, U2 se produira donc en deuxième partie de soirée, à 22h20 locales au lieu de 21h, après une première partie assurée par le groupe de rock argentin Joystick, suivi de Noel Gallagher, ancien co-leader, avec son frère Liam, du groupe Oasis. 

Le match retransmis entre les deux parties. Entre les deux parties, la rencontre sportive, qui débute à 20h30 locales, sera retransmise sur écran géant, a expliqué le producteur. "Je leur ai proposé qu'après Noel Gallagher, qui se produit à 19h, nous retransmettions le match de l'Argentine et que U2 joue ensuite. Nous installons quatre écrans géants, un dans chaque coin, et voilà ! Vous imaginez le show si l'Argentine gagne ? Et si elle perd, au moins, on se remonte le moral avec un super concert. Ça ne peux pas mal se passer", a déclaré le producteur Daniel Grinbank.

Un enjeu crucial pour le pays.L'Argentine joue sa survie dans les éliminatoires du Mondial 2018 contre l'Équateur, dans un match à haut risque, à Quito.  Les vice-champions du monde (25 points) sont très loin du Brésil (38 points, déjà qualifié), alors que l'Uruguay est tout proche du Graal (28 pts), que Chili et Colombie (26 pts) sont bien placés et que le Pérou (25 pts comme l'Albiceleste) est barragiste virtuel. Une élimination serait un drame national et secouerait la planète football. Et un Mondial sans Messi n'aurait pas la même saveur.