Ni arme, ni violence : dans le sillage d'Animal Crossing, l'essor des jeux vidéo "bienveillants"

, modifié à
  • A
  • A
Les jeux bienveillants transportent les joueurs dans des mondes fantaisistes et réconfortants. 1:42
Les jeux bienveillants transportent les joueurs dans des mondes fantaisistes et réconfortants. © DR / Montage Europe 1
Partagez sur :
Avec plus de 13 millions de ventes en deux mois, "Animal Crossing" le jeu vidéo trop mignon de Nintendo, a été le carton du confinement. Un jeu doux et relaxant, loin de la compétition et de la violence des traditionnels succès. Un carton dont les créateurs de "jeux bienveillants" entendent bien profiter.

Quand on pense jeux vidéo, on pense forcément à FIFA à Call of Duty, les deux titres qui se vendent le plus chaque année. Mais le gaming, ce n’est pas que la compétition de l'un et la violence de l'autre, loin de là. C’est aussi, souvent même, de la douceur et de l’émotion. Un créneau qui a pris son essor pendant le confinement dans le sillage d’Animal Crossing. Le simulateur de communauté idyllique de Nintendo a séduit 13 millions de joueurs ! Un succès fou pour ce jeu, aussi joyeux qu’apaisant. De quoi donner des idées à d'autres créateurs.

Des jeux tout doux

Inspirés par le concept d'Animal Crossing, et le succès qui va avec, plusieurs studios indépendants se sont ainsi réunis en 2019 sous la bannière des "Wholesome Games" (les "jeux bienveillants en bon français). Pour faire parler de leurs univers respectifs, ils ont organisé cette semaine une conférence de présentation de 50 nouveaux jeux tout doux, dans une vidéo diffusée en direct sur Youtube.

La formule magique des "jeux bienveillants" repose sur quelques ingrédients très simples : pas ou peu de violence, pas de chrono qui tourne, l'impossibilité de perdre, plus d'émotion que d'action, un univers fantaisiste, voire onirique, souvent peuplé d'animaux et enfin, très important, une musique la plus relaxante possible. Souvent conçus avec des moyens limités, parfois même en financement participatif, ce ne sont pas les jeux les plus beaux, ni les plus impressionnants. Mais ils font du bien et c’est déjà beaucoup.

Des animaux mignons partout

Dans cette fournée conséquente, quelques titres retiennent l'attention. Kind Words est sans doute celui qui représente le mieux le concept des "jeux bienveillants" : dans un environnement douillet, avec une musique relaxante, il faut simplement écrire des mots gentils à envoyer à d’autres joueurs. Un brin niais peut-être mais déjà un succès puisque depuis la sortie en septembre 2019, plus d'un million de lettres réconfortantes ont été envoyées.

Dans un genre plus loufoque, avec son design rétro, Snacko nous place dans la fourrure de deux chats débarqués sur une île déserte. L'objectif, clairement inspiré d'Animal Crossing, est de développer une communauté à partir de rien en gérant vos ressources. Il faut donc planter ses légumes, faire tourner sa ferme, construire des bâtiment et des routes… Sortie prévue en 2021.

Animaux et fantaisie toujours avec Calico, jeu dans lequel un groupe de jeunes filles aux pouvoirs magiques doit gérer… un bar à chats. Il va donc falloir partir en quête des félins les plus mignons pour donner envie aux clients de venir se relaxer en leur compagnie. Une expérience pleine de ronronnements et de douceur, qui doit sortir en octobre. Et quand le chat n'est pas là, les souris dansent. En l'occurrence celle que l'on incarne dans The Spirit and the Mouse (2021). À l'image du film Ratatouille, elle doit résoudre les problèmes des humains sans se faire voir pour les aider à aller mieux. 

Découvrez "GAMERS" le podcast d'Europe 1 Studio

Vous vous souvenez mieux des épisodes d’Assassin’s Creed que de vos cours d’histoire ? Vous attendiez la sortie de Final Fantasy VII Remake comme un gamin le matin de Noël ? Découvrez GAMERS, le nouveau podcast d’Europe 1 Studio, et plongez dans les histoires secrètes des jeux vidéos cultes. Créateurs, développeurs, managers et artistes vous emmènent dans les coulisses des plus grandes sagas du gaming…

>> Retrouvez les épisodes sur notre site Europe1.fr et sur Apple PodcastsSoundCloudDailymotionYouTube, ou vos plateformes d’écoute habituelles.

La forme mais aussi le fond

Mais les jeux réconfortants ne sont pas tous aussi fantaisistes. Ils abordent parfois des thématiques plus sombres comme l'anxiété, la dépression, voire le deuil comme Spiritfarer. Stella, le personnage principal, est une "passeuse" chargée d'accompagner les âmes des défunts vers l'au-delà. Présenté comme un "jeu de gestion cosy", il a suscité de fortes attentes auprès des joueurs et sera forcément très scruté à sa sortie, prévue au seconde semestre 2020.

Enfin, les jeux calmes comme ceux-là peuvent servir de passerelle vers d'autres formes de culture. Ainsi va de Mondo Museum, un simulateur dans lequel il va falloir créer, remplir et gérer le musée de vos rêves. Que vous soyez porté sur les sciences naturelles ou sur les toiles de maîtres, libre à vous d'élaborer votre propre collection 2.0. Ouverture de l'exposition en fin d'année.