Animal Crossing : New Horizons, remède tout doux à la routine du confinement

, modifié à
  • A
  • A
"Animal Crossing : New Horizons" est disponible sur la Switch de Nintendo. 4:36
"Animal Crossing : New Horizons" est disponible sur la Switch de Nintendo. © Nintendo
Partagez sur :
Cinquième épisode de la saga de Nintendo "Animal Crossing", "New Horizons" embarque le joueur sur une île déserte paradisiaque qu'il va falloir s'approprier pour y bâtir une communauté. Un jeu joyeux, coloré et qui prend son temps : la recette idéale pour se changer les idées en plein confinement.

Après une semaine de confinement pour cause de coronavirus, vous rêvez sûrement de nature, de grandes étendues et surtout d’interactions sociales. Tout ça, c’est désormais possible sans sortir de chez vous grâce à un jeu vidéo : Animal Crossing : New Horizons, disponible sur Nintendo Switch. Coloré, amusant et prenant : le cinquième épisode de cette saga toute mignonne est le jeu parfait pour s’évader et se relaxer quelques heures, loin du stress de notre vie entre quatre murs.

À vous l'aventure !

Après une courte introduction qui consiste à nommer et créer votre personnage, vous embarquez à bord de la Dodo Airlines, direction votre propre île déserte. Avec quelques compagnons de voyage, vous débarquez pour y vivre la vie de vos rêves. À vous les arbres fruitiers, les papillons qui virevoltent et les plages de sable fin. Ce n'est pas Koh-Lanta, loin de là : entre les parties de pêche, les moments passés à embellir son chez-soi et les escapades sur d'autres îles, Animal Crossing : New Horizons offre un vrai moment de détente.

De là, New Horizons reprend la recette à succès des précédents jeux Animal Crossing : un simulateur de vie, comme les Sims, mais un peu plus enfantin, avec des graphismes ronds et colorés et des personnages bienveillants. Ici, on vit sa vie tranquillement, sans souci. Le but : construire des bâtiments, fleurir les jardins et attirer des habitants pour faire de son île un petit paradis... Le jeu offre pour cela une totale liberté : vous faites ce que vous voulez, quand vous le voulez.

Le capitalisme à visage trop mimi

Mais attention ! Vous n'êtes pas là pour bronzer sur la plage les doigts de pied en éventail. Il va falloir travailler. Beaucoup. Énormément. Derrière ses graphismes colorés et son ton badin, Animal Crossing : New Horizons est en réalité ce qui se rapproche le plus d'une simulation du capitalisme. À peine arrivé sur l'île, Tom Nook, le référent qui organise votre arrivée et vous sert de guide, vous indique que vous lui devez une somme rondelette pour l'installation. Somme qu'il va falloir rembourser en clochettes, la monnaie locale, en aménageant l'île. Et ce n'est qu'un début : dans Animal Crossing, tout a un prix, des outils aux meubles en passant par votre maison.

"Animal Crossing : New Horizons" nous a donné quelques idées de personnalisation... (Nintendo)

Préparez-vous donc à multiplier les crédits à un taux 0% alléchant et remboursables à votre rythme. Fort heureusement, Tom Nook et ses acolytes, Méli et Mélo, vous achètent tout ce que vous trouvez : minerais, fruits, poissons, insectes, meubles bricolés dans votre coin et même mauvaises herbes. Il n'en reste pas moins qu'il faut s'employer pour collecter tout ça.

 

Découvrez "GAMERS" le podcast d'Europe 1 Studio

Vous vous souvenez mieux des épisodes d’Assassin’s Creed que de vos cours d’histoire ? Vous attendiez la sortie de Final Fantasy VII Remake comme un gamin le matin de Noël ? Découvrez "GAMERS" le nouveau podcast d’Europe 1 Studio, et plongez dans les histoires secrètes des jeux vidéos cultes. Créateurs, développeurs, managers et artistes vous emmènent dans les coulisses des plus grandes sagas du gaming…

>>> Retrouvez les épisodes sur notre site Europe1.fr et sur Apple Podcasts, SoundCloud, Dailymotion, YouTube, ou vos plateformes d’écoute habituelles.

Un jeu qui prend son temps

La force d'Animal Crossing : New Horizons, c'est son rythme, calé sur le temps réel : une journée sur l'île dure 24 heures, avec un cycle jour/nuit. Contrairement aux jeux vidéo classiques, Animal Crossing : New Horizons ne peut donc pas être "terminé" en quelques dizaines d'heures. C'est même tout le contraire ! Après une heure ou deux, il n’y a plus grand-chose à faire, jusqu’au lendemain. Le plus simple étant d'adopter une petite routine quotidienne en allant faire le tour de ses arbres fruitiers, en s'adonnant à la pêche, avant d'aller nettoyer la plage... Il faut jouer un peu mais régulièrement pour apprécier le jeu.

Dans "Animal Crossing : New Horizons", tout n'est que joie, bonheur et bienveillance (Nintendo).

Pour ne pas lasser, Animal Crossing : New Horizons propose un contenu extrêmement riche. Le bestiaire de votre île (auquel s'ajoute celui des îles que vous pouvez visiter) est vaste et vous êtes régulièrement incité à dénicher de nouvelles espèces de poissons ou d'insectes. Idem pour l'aménagement de l'île et la décoration de votre maison : il y a pléthore d'objets à collectionner pour personnaliser à fond votre chez vous. Et si jamais vous ne trouvez pas votre bonheur, vous pouvez créer vos propres motifs en dessinant ou à partir d'images. De quoi occuper les prochaines semaines de confinement !

Socialisation 2.0

L'autre spécificité d'Animal Crossing : New Horizons, c'est son aspect social. Vous pouvez tout à fait jouer en solo sur votre île mais vous passeriez à côté du potentiel quasi-illimité du jeu. En effet, vous pouvez aussi jouer en ligne avec vos amis et cela permet de progresser plus vite. Vous pouvez visiter leur île, les inviter sur la vôtre, échanger des objets, des fruits, etc. Ce système de troc est très utile pour accumuler des ressources rares et des clochettes.

Dans "Animal Crossing : New Horizons", vous pouvez visitez les îles de vos amis grâce au jeu en ligne (Nintendo).

Au-delà de l'aspect matériel, jouer avec ses amis est aussi un bon moyen de socialiser en ces temps de confinement. Vous pouvez laisser un petit mot sur le tableau d'affichage de l'île de vos amis et même, avec un peu d'organisation, vous réunir à plusieurs sur une île et discuter grâce au tchat. Certains ne manquent pas d'imagination et ont même organisé un mariage virtuel surprise pour leurs amis qui ont annulé la vraie cérémonie à cause du coronavirus ! Dans un autre genre, des joueurs ont créer un costume "gilet jaune" et se sont regroupés pour une manifestation virtuelle avec des pancartes "anti-Macron". En France, on n'a plus le droit de sortir, mais on a des idées !