Among Us, jeu vidéo phénomène de 2020… et de 2021 ?

, modifié à
  • A
  • A
Among Us 4:17
En novembre, alors que de nombreux pays étaient confinés, Among Us a rassemblé plus de 500 millions de joueurs. © DR
Partagez sur :
En 2020, avec les multiples confinements de par le monde, des millions de joueurs se sont pris de passion pour "Among Us", un jeu en ligne aussi simple que malicieux. Désormais le jeu le plus populaire au monde, il séduit les groupes d'amis séparés par les contraintes sanitaires grâce à ses parties stratégiques et les dissensions qu'il crée.
DÉCRYPTAGE

Les jeux vidéo sont bel et bien le loisir roi de la pandémie de Covid. Depuis l'apparition du virus et grâce aux multiples confinements dans le monde, ils n'ont jamais été aussi populaires : plus de joueurs, plus d'heures de jeu et des chiffres toujours plus fous. Alors que l'on pensait Fortnite indétrônable avec ses 350 millions de joueurs, le roi des "Battle Royale" n'est plus le jeu le plus populaire au monde. Depuis quelques mois, Among Us, nouvelle coqueluche de la toile, rassemble… 500 millions de joueurs ! Un succès aussi fou que soudain qui devrait perdurer en 2021 tant ce petit jeu est adapté aux soirées en période de pandémie.

Un jeu simple mais propice aux stratégies

Le concept d'Among Us est très simple et se rapproche du jeu de société "Le loup-garou de Thiercelieu". On y joue en ligne, avec 4 à 10 joueurs, représentés par des petits personnages personnalisables et placés dans un vaisseau spatial. Parmi l’équipage, il y a 1 à 3 imposteurs, tirés au sort au début de la partie, dont le but est de tuer tout le monde sans se faire remarquer. Les joueurs dits "innocents", eux, doivent effectuer des tâches d’entretien sur le vaisseau et démasquer les imposteurs avant d'être tous tués. Tout cela se fait dans le silence, aucun joueur n’a le droit de parler, jusqu’à ce que quelqu’un signale un cadavre. Une réunion d'urgence se déclenche alors et le débat s'ouvre entre tous les joueurs, sauf les morts.

Si le concept est simple, il n'exclut pas la mise en place de stratégies. Les imposteurs peuvent ainsi feindre d'effectuer des tâches pour tenter de paraître moins suspects ou saboter le vaisseau pour forcer les joueurs à se concentrer sur une mission urgente et en profiter pour commettent leurs crimes. Mais ils sont aussi limités puisqu'au début de la partie et après un meurtre, les imposteurs doivent attendre 45 secondes avant de pouvoir tuer à nouveau. De leur côté, les "innocents" peuvent surveiller les déplacements des joueurs dans la salle des caméras pour tenter d'identifier les imposteurs, seuls personnages à pouvoir se déplacer dans les conduits de ventilation.

Jeu parfait pour le confinement ou le couvre-feu

Mais là où Among Us devient absolument génial, c'est lors des phases de réunion. Elles peuvent être demandées à n'importe quel moment par n'importe qui, ou bien déclenchées quand quelqu'un signale un cadavre. Les joueurs sont alors invités à voter pour ceux qu'ils pensent être les imposteurs. Chacun est libre d'exposer ses arguments et les autres d'y croire ou non. Au bout d'un décompte, celui qui reçoit le plus de votes est éjecté du vaisseau. Et cela engendre tout un tas de stratégies roublardes. Un imposteur peut très bien provoquer une réunion pour brouiller les pistes. S'il est assez éloquent, il peut arriver à faire éjecter un innocent et ainsi se rapprocher de la victoire.

600 x 300

Ce fonctionnement fait d'Among Usle jeu parfait pour des soirées entre amis, qui plus est quand on est confiné ou contraint de rester chez soi à cause d'un couvre-feu. Conçu pour le jeu à distance, il permet de garder le lien avec ses amis, ou plutôt ce qu'il en restera après quelques parties. En effet, préparez-vous à quelques trahisons et à de nombreux débats enflammés pour défendre votre honneur, vous le petit innocent accusé à tort (mais est-ce bien le cas ?). Tout cela concourt à la popularité folle du titre, bien aidé aussi par sa facilité d'accès : il est gratuit sur smartphone, et coûte seulement quatre euros sur PC et Nintendo Switch.

Succès exponentiel sur Twitch

Le succès d’Among Us est d’autant plus fou qu’il y a un an, personne n'en avait entendu parler. Le jeu a été créé en 2018 par InnerSloth, un studio indépendant américain, d’abord sur smartphone, puis sur PC. Sauf qu’à l’époque c’était un bide. Personne, ou presque, n'y jouait et il végétait dans les profondeurs des classements des boutiques de jeux en ligne. Mais les développeurs n'ont pas abandonné, ils ont continué de publier des mises à jour et à améliorer le jeu. Petit à petit, il a acquis une certaine notoriété d’abord en Corée du Sud, puis au Brésil. 

Finalement, c'est le Covid qui a braqué les projecteurs sur Among Us. Avec les confinements, les streamers, très populaires sur Twitch, ont cherché des jeux pour s’occuper. L’un d’entre eux, Sodapoppin, suivi par 6 millions de personnes, a joué en live en juillet, point de départ de la croissance exponentielle du titre. En quelques semaines, le jeu a fait le tour du monde. Même des célébrités, comme la députée américaine Alexandra Ocasio-Cortez et le pilote de Formule 1 Romain Grosjean, se sont mis à jouer en direct, imités par des millions d'anonymes. Tant que durera la pandémie, la popularité d'Among Us n'est pas prêt de faiblir.