À Montevideo, les supporters uruguayens "tristes" mais "fiers" : "maintenant, on va soutenir la France !"

  • A
  • A
Les supporters uruguayens ont assisté à la défaite de leur équipe en quarts de finale de la Coupe du monde face à la France, vendredi à Montevideo (2-0).
Les supporters uruguayens ont assisté à la défaite de leur équipe en quarts de finale de la Coupe du monde face à la France, vendredi à Montevideo (2-0). © AFP
Partagez sur :
"Il y a Antoine Griezmann, c'est un Français qui a le cœur uruguayen", explique un professeur au lycée français de Montevideo, interrogé par Europe 1 après la défaite de la Céleste face aux Bleus. 

L'ambiance était forcément particulière, vendredi, au lycée français de Montevideo. Pour regarder le quart de finale de la Coupe du monde opposant la France à la Céleste, soutenue par 95% des élèves, des écrans géants avaient été installés dans le gymnase de l'établissement... Et après 90 minutes d'espoir, ce sont finalement les Bleus qui se sont qualifiés (2-0). 

"Presque à 100% pour la France". Alejandro, professeur et supporter de l'Uruguay, a alors dû réconforter un grand nombre de ses élèves. "Il y a des petits enfants qui pleurent... Nous sommes tristes mais nous sommes fiers de notre équipe", a-t-il expliqué à Europe 1. "Maintenant on va soutenir la France ! Il y a Antoine Griezmann, c'est un Français qui a le cœur uruguayen, qui s'est formé avec des joueurs uruguayens en Espagne... Alors vraiment, nous sommes presque à 100% pour la France." 

"Surtout pas une victoire contestable". Plus discrètement, Bernard, le proviseur français du lycée, a lui soutenu les Bleus pendant toute la rencontre. "On le vit, nous, Français, intensément", reconnaît-il. "C'est un très grand bonheur, mais on est aussi très fair-play vis-à-vis des Uruguayens, ça ne sert à rien d'aller parader. C'est ce qu'il fallait : il ne fallait surtout pas une victoire contestable ou contestée sur des fautes et ça n'a pas du tout été le cas." 

Europe 1
Par Mélanie Nunes