Houdini de Vivianne Perret : les vraies-fausses aventures du roi de l'évasion

  • A
  • A
Le livre du jour est une chronique de l'émission Europe nuit
Partagez sur :

Chaque soir, Nicolas Carreau nous emmène à la découverte des plus belles nouveautés littéraires.

Houdini de Vivianne Perret aux éditions JC Lattès

Direction San Francisco !

Oui mais au XIXème siècle avec le roman de Vivianne Perret : Houdini Metamorphosis aux éditions du Masque.

Houdini, le roi de l’évasion ?

Lui-même. Le magicien qui se faisait ligoter avec des chaines, enfermer dans une malle et était capable de se libérer en quelques instants. C’était une vraie célébrité au XIXème, mais Vivianne Perret s’en est emparé pour en faire le héros de son roman. En plus d’être le magicien que l’on connait, Houdini devient détective.

Ce sont donc ses vraies-fausses aventures ?

Exactement. De la pure fiction mais qui utilise des éléments réels de la biographie du magicien. Nous sommes en 1899, à San Francisco donc. Houdini est justement en Californie puisqu’il s’amuse à relever les défis des policiers et des fabricants de menottes en faisant la démonstration avec cinq, six ou dix menottes aux poignets et aux pieds. A chaque fois, il réussit à se libérer en quelques minutes, bien entendu. Les journalistes sont là et les théâtres dans lesquels il se produit sont pleins. Tout est bien donc. Mais alors qu’il se promène dans San francisco avec son assistant, Jim, un homme, un Chinois l’interpelle. Son maître voudrait le voir. Le maître en question, c’est Ong Lin Foon, un notable très respecté du quartier de Chinatown.

Et qu’est-ce qu’il veut ? Un spectacle privé ?

C’est ce que pensait peut-être Houdini en s’y rendant, mais non. Il demande au magicien de retrouver sa nièce. Elle a disparu et il ne fait pas confiance à la police. Il pense que le talent et l’intelligence du magicien peuvent faire des miracles.  Houdini refuse. Mais Ong Lin Foon lui montre ce qu’il lui donnera en récompense si Houdini accepte la mission : un très ancien manuel de magie chinoise avec tous les trucs évidemment. C’est le graal des illusionnistes… Il va finir par accepter. Et Houdini devient donc détective malgré lui, un emploi qui lui va plutôt bien. Au passage, on visite cette partie de l’Amérique à la fin du XIXème, qui ne ressemble évidemment pas au San Francisco d’aujourd’hui. On touche du doigt le racisme anti-chinois institutionnalisé à l’époque. Mais c’est d’abord et avant tout un livre de détective. Une sorte de Sherlock Holmes, avec une baguette magique.

Houdini Metamorphosis donc, de Vivianne Perret.

Un 2e tome et une 2e aventure sont en préparation !