Mets le feu et tire-toi, James McBride

SAISON 2016 - 2017
  • A
  • A
Partagez sur :

Chaque soir, Nicolas Carreau nous emmène à la découverte des plus belles nouveautés littéraires.

Nicolas, ce matin, l’histoire d’un mythe

Oui. Celui-là !

James Brown, vous aviez reconnu. Il est le personnage principal du dernier livre du grand écrivain James McBride, Mets le feu et tire-toi, chez Gallmeister et traduit par François Happe. Juste un mot sur l’auteur, James McBride. Il a reçu le National Book Award, l’une des plus prestigieuses récompenses littéraires, en 2013. Il est noir, il porte souvent un chapeau à bords courts, il est jazzman, saxophoniste et compositeur, écrivain donc et journaliste

Il est complet

Oui. Et ce livre aussi. Ce n’est pas vraiment un roman, c’est plutôt un livre enquête sur la vie de Mr Dynamite. James McBride raconte d’abord comment, gamin, dans les années 60, il habitait non loin de la maison de James Brown dans le Queens, à New York. Tous les gosses du quartier trainaient sans arrêt dans les parages pour essayer d’apercevoir l’idole, mais en vain. Un jour, sa sœur, Dotty, revient à la maison en hurlant, au bord de la crise d’hystérie. Elle a sonné chez James Brown et il lui a parlé. Il lui a dit : Ne quitte pas l’école surtout ! Et il lui a serré la main ! Incroyable. A l’époque, dit-il, avoir un 45 tours de James Brown, c’était le graal.

Et pourquoi écrit-il ce livre ?

C’est une commande. Il le dit très franchement, l’idée ne lui plaisait pas beaucoup, il y a déjà eu beaucoup de livres sur James Brown. Mais il avait besoin d’argent. Surtout, il a réussi à transcender son sujet. C’est James Brown d’accord, mais c’est aussi le sud des Etats-Unis où il a enquêté, un coin très à part du pays. Ce sont les gens aussi du sud à la mentalité très particulière. Et les proches qui en veulent à la fortune de James Brown qui avait pourtant décidé de tout léguer aux enfants pauvres. Et c’est un livre sur la place des Noirs aux Etats-Unis aussi. Ecoutez ce qu’il écrit : "Chacun dans cette vie, homme ou femme, a sa chanson, et si vous avez un peu de chance, vous ne l’oubliez pas. La chanson de votre mariage, la chanson de votre premier amour, la chanson de votre enfance. Pour nous, les Africains-Américains, la chanson de notre vie, la chanson de toute notre histoire, s’incarne dans l’existence et l’époque de James Brown."

Une biographie qui dessine une époque et un pays donc. Mets le feu et tire-toi de James McBride. Merci Nicolas.

Les émissions précédentes