1917 de Jean-Christophe Buisson : l'année anniversaire

  • A
  • A
Le livre du jour est une chronique de l'émission Europe nuit
Partagez sur :

Chaque soir, Nicolas Carreau nous emmène à la découverte des plus belles nouveautés littéraires.

1917 de Jean-Christophe Buisson aux éditions Perrin

Une année, 1917 !

Une année dont on va beaucoup parler à partir du 1er janvier. D’abord, parce qu’on adore les anniversaires chez nous, surtout les centenaires. Et surtout parce qu’il s’est passé une foule d’événements en 1917. Il y a des années comme ça, charnières,  décisives. C’est une année qui a, vraiment, changé le monde.

Un livre qui ne s’intéresse qu’à cette année-là.

Celui de Jean-Christophe Buisson, journaliste, directeur-adjoint du Figaro Magazine. Mais surtout, très bon vulgarisateur, très bon raconteur d’histoires. Il l’a prouvé dans plusieurs livres et il le confirme dans celui-ci. 1917 donc, chez Perrin.

On pense d’abord à la révolution russe, non ?

Bien entendu. Même si c’est presque la fin de l’année, octobre 17. L’avènement communiste, soviétique. Et les horreurs que l’on sait ensuite. Regardez, vous avez pratiquement à chaque page une photo ou une illustration. Et là, double page de Trotski, chef du comité militaire révolutionnaire de Petrograd.

Parce que c’est un beau-livre en fait.

Ça l’est aussi, oui. L’histoire de 1917 nous est racontée comme un récit par Jean-Christophe Buisson, mais plus, vous avez des cartes extrêmement claires… Des Unes de journaux d’époque. Et des illustrations étonnantes, mais qui disent quelque chose de leur époque… ça par exemple : la couverture du tome 4 des aventures de Becassine. Becassine chez les alliés. Elle est en costume de pilote. Ou cette photo d’un certain Charles de Gaulle, un jeune officier, prisonnier des Allemands. La légende de la photo indique qu’il se trouve alors entre deux tentatives d’évasion. Mais il n’y a pas que la guerre et les révolutions. Les acteurs, comme Charlie Chaplin, les écrivains, Proust par exemple ou les peintres, comme Matisse ou Picasso, ne sont pas oubliés. Il y a des reproductions de leurs tableaux, des photos des artistes. Bref, c’est 1917, observée sous tous les angles, toutes les coutures.

Un livre à garder précieusement donc toute cette année pour suivre les anniversaires.