TEST - Avec le Pixel 3a, Google réinvente son smartphone

, modifié à
  • A
  • A
Le Google Pixel 3a est un des meilleurs smartphones du marché pour la photographie.
Le Google Pixel 3a est un des meilleurs smartphones du marché pour la photographie. © Clément Lesaffre / Europe 1
Partagez sur :
Vendu "seulement" 399 euros, le Google Pixel 3a est un très bon téléphone de milieu de gamme, tiré vers le haut par un appareil photo inégalé à ce prix.
TEST

Déjà omniprésent dans nos vies avec son moteur de recherche, son navigateur, son GPS, son service de messagerie et tout un tas d’autres services, Google tente depuis 2016 de se faire une place dans l’impitoyable monde des smartphones. En avait-on réellement besoin ? Jusque fin 2018, la question ne se posait pas vraiment puisque le géant de Mountain View réservait ses téléphones au seul marché américain.

Puis est arrivé, en octobre, le Pixel 3, le modèle haut-de-gamme (859 euros) de Google, petit bijou de technologie qui prouvait qu’un bon logiciel peut tout changer. Quelques mois plus tard, Google revient avec le Pixel 3a et un pari surprenant : proposer, à moitié prix (399 euros), un téléphone de qualité identique. Pari réussi ? Europe 1 a testé le dernier né de Google.

Un design aussi sobre que déroutant

Le design du Pixel 3a est à quitte ou double tant il s’éloigne des standards actuels des smartphones, y compris en milieu de gamme. Avec ses larges bandes noires en haut et en bas, mais aussi sur le côté, plus fines, l’écran avant ramène quelques années en arrière, loin, très loin des écrans qui occupent la quasi-totalité du téléphone. Un choix déroutant mais pas forcément dérangeant.

À l’arrière, le Pixel 3a est disponible en deux coloris : noir ou blanc. Et si le blanc est rarement une bonne idée pour les téléphones, ici il s’agit d’une belle surprise, malgré le choix du plastique intégral (qui permet de faire baisser le prix par rapport au Pixel 3 qui était en verre). La double surface, brillante en haut et mate en bas, se révèle assez sobre et marque peu les traces de doigts.

Pixel

Dans la lignée du Pixel 3, le 3a est assez léger, à peine 150 grammes, grâce à une surface épurée : un seul capteur photo, un bouton de déverrouillage, un autre pour le son, un port USB-C et une prise jack. En revanche, avec son bouton de verrouillage orange et son capteur d’empreinte au dos, le Pixel 3a n’échappe pas au côté "jouet".

Un smartphone simple mais efficace

Le Pixel 3a est doté d’un écran Full HD+ de 5,6 pouces. Correct mais sans plus. Un peu sombre, notamment quand il est exposé à une lumière vive, il n’en reste pas moins très lisible. Parfait pour les applis courantes mais on ne regarderait pas de film ou de série sur le Pixel 3a. Ce n’est de toute façon pas ce à quoi il est destiné. Idem pour les jeux vidéo : le processeur et la mémoire vive de 4 Go se révèlent un peu légers pour faire tourner correctement certaines applications.

Le Pixel 3a est smartphone simple, pas fait pour multiplier les tâches comme c’est désormais possible avec les modèles haut-de-gamme. Il ne peut faire qu’une chose à la fois, mais il le fait avec soin et fluidité. Et c’est bien là tout ce que l’on demande à son téléphone.

Pixel 2

Côté autonomie, le Pixel 3a affiche des performances satisfaisantes, à condition de ne pas abuser des vidéos. Avec un usage classique (mails, messages, appels, réseaux sociaux, photo et Internet), le téléphone de Google peut tenir sans problème une journée. On apprécie par ailleurs la recharge rapide : 1h30 pour une charge complète de la batterie, c’est vraiment pratique.

Android à pleine puissance

Parfois brouillon sur certains téléphones, la faute à un nombre astronomique d’options, Android est, fort logiquement, mieux exploité par Google. Son créateur tire le maximum du système d’exploitation et de l’intelligence artificielle qui lui est associée. Ici, tous les services Google fusionnent pour vous faciliter la vie. Un exemple : si vous souhaitez envoyer une photo par mail, les contacts les plus réguliers de votre compte Gmail vous sont directement proposés : vous n’avez alors qu’à en sélectionner un ou plusieurs et envoyer les photos, sans jamais passer par l’application Gmail.

Autre fonction bien pratique : les recommandations. En fonction de l’usage que vous avez fait de votre Pixel 3a récemment, Android va vous faire des suggestions d’applications quand vous swipez vers le haut, avant d’accéder au menu complet. Par exemple, si vous venez de prendre une photo, il vous proposera un raccourci vers la pellicule. Le tout dans un environnement d’applications très épuré et donc assez facile à appréhender.

Android Pixel 3a

Le Pixel 3a regorge de petites astuces de ce genre que l’on découvre parfois par hasard. Ainsi va de la reconnaissance intelligente de la musique. Si vous l’activez, le téléphone sera en permanence à l’écoute de votre environnement pour détecter une musique qui passerait à portée de vos oreilles, que ce soit dans un bar ou en voiture, et l’afficher sur votre écran verrouillé. Fort pratique, même si cela implique de laisser le micro du Pixel 3a ouvert en permanence : et s’il écoute la musique, on se demande forcément ce qu’il peut entendre d’autre…

Photo : qui dit mieux ?

Venons-en à l’appareil photo, LE point fort des smartphones Google. À sa sortie, en 2018, le Pixel 3 s’était tout simplement positionné comme le meilleur smartphone photo, titre que seul le Huawei P30 Pro est en mesure de lui contester aujourd’hui. Nous n’en attendions pas autant du Pixel 3a et pourtant, il nous a été présenté avec une promesse étonnante : offrir le même appareil photo que celui du Pixel 3, vendu pourtant deux fois plus cher.

Et force est de constater que le résultat est exceptionnel. Alors que Samsung, Apple et Huawei multiplient les capteurs photo (trois voire quatre à présent), le Pixel 3a n’en intègre qu’un seul, de 12,2 mégapixels. Si Google peut faire l’impasse sur le bling-bling, c’est parce que l’intelligence artificielle derrière cet unique capteur fait de la magie. En quelques secondes, elle transforme un cliché en apparence banal sur l’écran en une photo parfaite dans la pellicule.

Pixel jour

Les photos prises en plein jour bénéficie ainsi d’une lumière splendide et d’un niveau de détail époustouflant. Le zoom est limité à un x5 un peu frustrant mais il conserve de bout en bout une qualité remarquable. Le mode portrait permet quant à lui de prendre des photos avec un contraste très marqué en la personne au premier plan et les éléments environnants. Enfin, les photos de nuit sont traitées par algorithme pour un rendu là encore très lumineux, au point qu’on en confondrait certaines avec des photos de jour !

Pixel nuit

En bonus, l’appareil photo du Pixel 3a profite de quelques options amusantes : la possibilité de prendre un selfie automatiquement en souriant ou en grimaçant, sans appuyer sur l’écran ; l’intégration d’éléments de réalité augmentée dans vos photos (les Avengers ou les Pokémon par exemple, c’est assez drôle) ; un timelapse assez poussé, etc. Bref, il y a de quoi occuper les photographes en herbe.

Pixel AR

Verdict : un smartphone idéal, si vous n'avez pas peur de Google

Le Pixel 3a n’est ni le plus beau, ni le plus puissant des smartphones. Mais si vous cherchez juste un smartphone pas trop cher, ergonomique et capable de prendre de magnifiques photos, on vous le recommande. Pratique et agréable à utiliser au quotidien, il se révèle être un très bon téléphone. 

Évidemment, si Google n’est pas votre tasse de thé, passez votre chemin. En confiant toute sa vie au géant américain, de ses mails à ses photos en passant par ses trajets et sa musique, on en vient à se demander si on ne fait pas ainsi entrer le loup dans la bergerie. Il est possible de se passer de tous ces services, d’opter pour des applis alternatives. Mais dans ce cas, acheter un téléphone Google n’a pas grand intérêt. Tout est donc une question de choix : si vous n’avez pas de problème à utiliser Google pour tout, le Pixel 3a est un parfait outil de poche. Mais il faut être conscient de ce que cela implique.