Smartphone : /e/, une alternative à Android, française et respectueuse de la vie privée

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Un Français a créé un système d'exploitation pensé comme une alternative à Google, afin de ne pas avoir à céder ses données personnelles sur son téléphone.

La rupture entre Google et Huawei pourrait-elle avoir des conséquences inattendues ? Privé d'Android, le fabricant chinois va donc devoir trouver une solution de remplacement et, pourquoi pas, proposer son propre système d’exploitation, le logiciel qui fait fonctionner le téléphone. Une révolution dans le monde des smartphones : depuis le déclin des Windows Phone, il n'existe plus que deux systèmes d’exploitation : il y a Android, qui équipe 80% des smartphones dans le monde, et iOS, celui d'Apple disponible uniquement sur iPhone.

L'ambition française de /e/

Un duopole accepté par la plupart des consommateurs mais pas par Gaël Duval. À 45 ans, ce spécialiste des logiciels en libre-accès a créé /e/, un système d’exploitation qui fonctionne sans aucune application Google. Son but : se passer complètement d’Apple et de Google et proposer des téléphones plus respectueux de la vie privée. La bêta du logiciel est ouverte depuis fin 2018 avec des premiers retours plutôt positifs.

Concrètement, l’interface de /e/ ressemble à celle d’Android mais à la place des applications Google, il agrège tout un tas d’applications en open source, autrement dit en accès libre. Elles ne collectent pas vos données personnelles et ne gardent aucune trace de votre passage. Les messages passent par QKSMS. OpenCamera sert pour les photos, l'application de mails ne scanne pas leur contenu, SearX est le moteur de recherche etc. Comme /e/ est compatible avec l'écosystème Android, en plus de ces applications natives, vous pouvez bien sûr installer toutes les applications traditionnelles : Facebook, Netflix, Europe 1…

>> De 5h à 7h, c’est "Debout les copains" avec Matthieu Noël sur Europe 1. Retrouvez le replay de l'émission ici

De prime abord, /e/ n’a pas la fluidité d’Android ou d’iOS et visuellement, l'interface nous renvoie plusieurs années en arrière. Il faut donc quelques jours pour s’y habituer mais à première vue, ce système d’exploitation tourne bien. Un petit exploit sans les applications de Google ni la puissance et l'expérience d'Apple.

Système installé sur des smartphones reconditionnés

Jusqu’ici, pour utiliser /e/ il fallait être un peu geek et l’installer soi-même sur son téléphone. Un processus trop compliqué qui a donc poussé Gaël Duval à changer de stratégie. Depuis quelques jours, il est possible de commander, sur le site de la "e Fondation", un smartphone sur lequel /e/ est déjà installé. Petite particularité : il s’agit de téléphones reconditionnés, quatre Samsung en l’occurrence (S7, S7 Edge, S9 et S9+). Des modèles récents vendus entre 279 et 549 euros.

OS

"Les smartphones reconditionnés sont un moyen formidable de réduire les déchets électroniques et de contribuer à limiter notre impact sur l'environnement. Combiné à notre système d'exploitation basé sur le respect des données, c’est un nouveau modèle pour tous, beaucoup plus éthique", explique Gaël Duval.

Le lancement satisfait largement le Français : en une semaine, il y a déjà eu plusieurs centaines de précommandes. Si jamais vous êtes intéressé par /e/ mais que vous ne souhaitez pas changer de téléphone, Gaël Duval compte développer très vite un service d'installation sur demande. Vous pourrez envoyer votre propre téléphone à /e/ et pour 50 euros, les techniciens du système d'exploitation vous l'installeront à la place d'Android. Quelque 80 smartphones sont compatibles, principalement ceux de Samsung, Motorola, Xiaomi et… Google.