Nouvel An : Covid oblige, le nombre d'appels vidéo pour se souhaiter les vœux a explosé

  • A
  • A
Pour beaucoup, le réveillon a fait un détour par les réseaux sociaux pour appeler ses proches en vidéo. 1:33
Pour beaucoup, le réveillon a fait un détour par les réseaux sociaux pour appeler ses proches en vidéo. © Sam Wasson / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP
Partagez sur :
Qui dit Covid, dit Nouvel An un peu chamboulé, notamment pour les vœux. WhatsApp a enregistré un record historique du nombre d'appels vocaux et vidéo dans le monde. En France, Orange a signalé un trafic inhabituel sur le web, même pour un réveillon de la Saint-Sylvestre.

C’est un rituel qui évolue avec le temps : les vœux du Nouvel An. Il y a eu les cartes de vœux papier, puis les coups de téléphone, les SMS et maintenant les réseaux sociaux. Cette année, avec le Covid-19,le réveillon était limité à six personnes. Forcément, il a fallu s’adapter aussi pour souhaiter la bonne année à ses proches. En plus de l'envoi massif de texto habituel le 1er janvier à minuit, les Français ont opté en nombre pour les appels vidéo, via WhatsApp, Zoom ou Facebook par exemple, pour souhaiter la bonne année à leurs proches restés loins d'eux.

1,4 milliard d'appels WhatsApp pour le Nouvel An

Ce réveillon est tout simplement historique. Pour le Nouvel An, WhatsApp a enregistré 1,4 milliard d’appels vocaux ou vidéo dans le monde, du jamais-vu. C’est 50% de plus que l’an dernier. C’est d’ailleurs la solution pour laquelle ont opté Capucine et ses amis. "J'étais toute seule chez moi à Paris, mes amis étaient chacun de leur côté, il y avait un couple à Paris, un autre qui réveillonnait à Marseille. C'est ma meilleure amie qui a suggéré WhatsApp puisqu'elle a utilisé les appels vidéo pendant le confinement", raconte-t-elle à Europe 1. 

D'habitude, Capucine organise une soirée pour le réveillon mais elle s'est prêtée au jeu. "Entre le retour des vacances et la reprise du travail, on n'a pas voulu prendre le risque avec le Covid", explique-t-elle. "La limite de l'exercice, c'est qu'on ne peut pas passer une soirée entière sur son écran de téléphone. Donc on a marqué le coup avec un premier gros appel pour l'apéro puis on se rappelait de temps en temps et évidemment à minuit pour se souhaiter les vœux. C'était très chouette !"

Des vœux plus par Internet et moins par SMS

De fait, avec les contraintes sanitaires, les Français ont cherché à se voir autrement cette année pour le réveillon. Selon les chiffres d’Orange, le trafic Internet mobile et fixe a augmenté de 30% le 31 décembre et le 1er janvier, par rapport à la même période l’an dernier. L’effet conjugué des messages sur les réseaux sociaux et des appels vidéo. À l’inverse, les chiffres du réveillon actent un peu plus la ringardisation des SMS : les clients d’Orange ont échangé 420 millions de textos pour le Nouvel An. C’est beaucoup, mais c’est tout de même 30% de moins que l’an dernier.

Dernière particularité de ce Nouvel An : avec la limitation à six personnes, les Français sont plus restés chez eux chacun de leur côté et ils ont donc plus regardé la télévision. Orange a constaté une hausse de 30% sur ses box, avec un pic en soirée le 31, alors qu'il a normalement lieu l'après-midi ce jour-là.