Tour de France : qui est Giulio Ciccone, le nouveau Maillot jaune ?

, modifié à
  • A
  • A
Giulio Ciccone, qui avait remporté le Maillot bleu de la montagne sur le dernier Giro, a cette fois enfilé le jaune.
Giulio Ciccone, qui avait remporté le Maillot bleu de la montagne sur le dernier Giro, a cette fois enfilé le jaune. © JEFF PACHOUD / AFP
Partagez sur :
Julian Alaphilippe n'est plus le Maillot jaune du Tour. Le n°1 mondial a laissé sa tunique jeudi à l'Italien Giulio Ciccone, qui participe à son premier Tour de France.
PORTRAIT

Depuis plusieurs jours, la question était : Julian Alaphilippe peut-il garder son Maillot jaune à La Planche des Belles Filles ? La réponse était oui, mais dans les faits, le coureur de l'équipe Deceuninck-Quick Step l'a perdu. Sa forme ne l'a pas trahi, mais plutôt la tactique de son équipe, qui a décidé de ne pas rouler derrière l'échappée du jour, qui comprenait pourtant dans ses rangs un homme dangereux au général : l'Italien Giulio Ciccone. Et finalement, le coureur de l'équipe Trek-Segafredo, battu par le Belge Dylan Teuns (Bahrain-Merida) pour la victoire d'étape, a réussi à se parer de jaune, pour six secondes seulement. "Porter le Maillot jaune, c'est le rêve. Je ne trouve pas les morts. Je n'arrive pas à y croire", a réagi le jeune coureur italien, âgé de 24 ans.

Plusieurs victoires déjà sur le Giro

Vainqueur d'étape dès sa première participation sur le Tour de France, Ciccone avait déjà réussi cet exploit sur le Giro, en 2016. À 21 ans seulement, il s'était imposé à Sestola, lors d'une étape de montagne, déjà. Plus discret lors des deux éditions suivantes, il a été l'un des grands acteurs du dernier Giro, il y a quelques semaines seulement. Vainqueur de l'une des grandes étapes montagnardes, qui empruntait notamment le Mortirolo, il avait également ramené à Rome le Maillot bleu du classement de la montagne, qu'il avait écrasé, avec plus de 150 points d'avance sur son dauphin. Ciccone, déjà brillant chez les amateurs (vainqueur de plusieurs courses italiennes, il avait également terminé 2ème du Tour de Lombardie), confirme donc chez les professionnels.

Le Tour n'était pas prévu à son programme

Jeudi, en plus du Maillot jaune, Ciccone a également endossé au sommet de La Planche des Belles Filles le Maillot blanc de leader du classement des jeunes. "C'est une journée incroyable !", a confié le jeune Italien. "Porter le Maillot jaune du Tour est un rêve pour tout coureur. Mon seul objectif était l'étape. Je ne pensais qu'à cela, je n'ai pas fait de calcul pour le Maillot jaune, je me doutais que l'écart diminuerait dans le final. Sur le moment, j'ai été surtout déçu de ne pas gagner. Quand j'ai franchi la ligne, j'ai d'abord entendu que j'allais être deuxième (au classement général, ndlr). Quand j'ai su que j'étais premier, la satisfaction a été énorme, elle a effacé la déception d'avoir perdu l'étape. La suite ? Le Giro était le grand objectif de ma saison, le Tour ne faisait pas partie de mon programme. Mais, à la fin du Giro, compte tenu de ma forme, on a décidé avec l'équipe que je vienne aussi au Tour. Pour aider Richie Porte et l'équipe en général, pour acquérir de l'expérience. Je devais vivre le Tour au jour le jour, ça reste d'actualité."

Sauf que vendredi, sur la route entre Belfort et Chalon-sur-Saône, Ciccone portera le Maillot jaune. "Demain (vendredi), je vais honorer le maillot et tenter de le garder avant de reprendre ensuite mon travail habituel au service de (son équipier australien, 21ème du général) Richie Porte."