SÉRIE - France-Allemagne, une rivalité européenne, épisode 3 : qui a la meilleure équipe ?

, modifié à
  • A
  • A
France-Allemagne Ligue des nations 2018 FRANCK FIFE / AFP
Les Bleus avaient battu l'Allemagne 2-1 en octobre 2018, en Ligue des nations. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
La France affronte l’Allemagne mardi lors de la première journée de la phase de groupes de l’Euro 2020. L’occasion pour Europe 1 de revenir sur cette rivalité, toujours aussi vivace aujourd’hui. Dans ce troisième et dernier épisode, le point sur les forces en présence, ligne par ligne. 

Manuel Neuer, Kylian Mbappé, Thomas Müller, Antoine Griezmann, Toni Kroos, Karim Benzema… Le choc entre la France et l’Allemagne, mardi soir pour le premier match de poules de l’Euro, ne manquera pas de stars sur la pelouse de l’Allianz Arena de Munich. Si les Bleus sont annoncés comme les favoris de la compétition, forts de leur titre de champions du monde et d’un effectif à la qualité et à la densité exceptionnelles, la Mannschaft s’avance avec de nombreuses incertitudes, conséquences de l’élimination au premier tour du Mondial 2018. Mais les Allemands, même s’ils ne font plus peur comme il y a quelques années, disposent encore de sacrés joueurs à chaque poste. Alors, qui a la meilleure équipe sur le papier ? On fait le point sur les forces en présence. 

Gardiens 

Hugo Lloris et Manuel Neuer sont évidemment deux des meilleurs gardiens du monde. Le capitaine des Bleus a beau avoir connu une saison difficile avec son club de Tottenham (7e de Premier League), il reste un cadre indispensable et indiscutable des champions du monde. Décisif dans les moments importants, capable de sortir des parades incroyables sur sa ligne, Lloris a l’expérience des grands rendez-vous, du haut de ses 34 ans et 123 sélections. 

Mais aussi fort qu’il soit, difficile de placer le gardien tricolore dans la même caste que Manuel Neuer. Car il ne faut pas s’y tromper : le portier du Bayern Munich reste un monstre et l’un des meilleurs à son poste. Après le fiasco du Mondial 2018, Neuer aura à cœur de remettre l’Allemagne sur le devant de la scène. Il retrouvera par la même occasion Karim Benzema, sept ans après le quart de finale de la Coupe du monde 2014 au cours duquel il avait repoussé d’une main de fer un tir surpuissant de l’attaquant du Real. 

Notre avis : léger avantage Neuer 

Défenseurs 

C’est sans doute la ligne où il y a le moins de débats. La France possède l’une, si ce n’est la meilleure défense au monde à l’heure actuelle. Le quatuor Hernandez-Kimpembe-Varane-Pavard, qui s’est rodé ces derniers mois, dégage une force et une sérénité impressionnantes. Alors oui, la défense tricolore n’est pas imbattable, mais les attaquants allemands auront fort à faire pour la prendre à défaut. 

L’arrière-garde allemande a, au contraire, affiché de sérieuses failles ces derniers mois. C’est même le maillon faible de la Mannschaft, comme en témoigne la claque reçue en Espagne en novembre dernier (6-0) en Ligue des nations. Joachim Löw a rectifié le tir lors des derniers matchs en misant sur une défense à trois composée de Ginter (Mönchengladbach), Rüdiger (Chelsea) et Hummels (Dortmund), rappelé pour l’Euro après avoir été écarté depuis l’élimination au Mondial 2018. Trois bons défenseurs mais au vécu commun quasi inexistant. De quoi donner des opportunités aux attaquants français. 

Notre avis : avantage France 

Milieux 

Là, il y a match. Les Bleus devraient aligner un entrejeu à trois au cours de l’Euro, avec l’infatigable et exceptionnel Kanté en sentinelle, peut-être le meilleur milieu de terrain actuel au monde. Le tout frais champion d’Europe avec Chelsea sera accompagné de Pogba, qui revient à un très bon niveau, et soit de Rabiot ou de Tolisso. Mais la bataille s’annonce intense face aux milieux de l’Allemagne. 

Joachim Löw, qui devrait adopter un système en 3-4-3, va donc aligner quatre joueurs dans ce secteur ô combien essentiel. Il y aura tout d’abord deux "pistons", deux joueurs de couloirs chargés aussi bien de défendre que d’attaquer : Kimmich (Bayern), capable d’évoluer à quasiment tous les postes du milieu en gardant un très haut niveau, ainsi que Goosens, excellent avec l’Atalanta Bergame. En l’absence de Goretzka (Bayern, blessé), la paire de milieux centraux devrait être composée de Kroos (Real) et de Gündogan (Manchester City). Du très haut niveau, assurément. 

Notre avis : léger avantage France 

Attaquants 

Oui, l’attaque des Bleus n’a pas d’équivalent dans le monde à l’heure actuelle… tout du moins sur le papier. Car le trio magique Benzema-Mbappé-Griezmann, qui a de quoi faire peur à n’importe quelle équipe, ne compte pour le moment que quelques semaines d’entraînement et deux matches amicaux en commun. Sauront-ils être performants immédiatement ? Là est toute la question, mais les champions du monde ont un réservoir impressionnant, avec Giroud, Coman, Dembélé et Ben Yedder sur le banc. 

En face, la ligne d’attaque allemande dispose de sacrés atouts elle aussi. Le retour de Thomas Müller, rappelé pour l’Euro après avoir été écarté pendant presque trois ans, rebat les cartes. L’attaquant du Bayern devrait être titulaire, avec à ses côtés les jeunes Gnabry (Bayern) et Havertz, buteur avec Chelsea en finale de Ligue des champions. Le banc non plus ne manque pas de talent : Werner, l’avant centre de Chelsea, Sané, l’ailier du Bayern, ou encore Volland, impressionnant avec Monaco en Ligue 1. 

Notre avis : avantage France

Conclusion : avantage France, mais… Sur le papier, difficile de ne pas mettre l’équipe de France devant l’Allemagne. Mais les Allemands ont un effectif de très grande qualité, mélange de stars trentenaires (Neuer, Müller, Kroos...) et de jeunes talents aux dents longues (Gnabry, Havertz...), qui arrivent revanchards après le Mondial 2018. Ce ne sera assurément pas une partie de plaisir à Munich.