Roland-Garros : un toit rétractable enfin installé sur le court central

  • A
  • A
Roland Garros 1:50
Le court central de Roland Garros se dote d'un toit rétractable. © Corinne Boulloud/Europe 1
Partagez sur :
Après dix ans d'attente, le court central de Roland-Garros a enfin son toit. Onze ailes rétractables qui seront inaugurées à la veille de l'édition 2020 du tournoi de tennis. À partir des quarts de finale, tous les matches seront joués sur le court Philippe-Chartier, désormais protégé des intempéries. 

Fini, les matches interrompus par la pluie ou par l’obscurité : Roland-Garros a enfin un toit. Pour les fans de tennis, c’est un engagement vieux de dix ans qui se concrétise. Le court central sera désormais doté d’un toit rétractable, rejoignant ainsi les autres tournois majeurs du circuit déjà pourvus de ce type d’installations : l’US Open, Wimbledon et l’Open d’Australie. En cas d'intempéries, le toit pourra recouvrir en quinze minutes le court Philippe-Chatrier.

À partir des quarts de finale, tous les matches seront joués sur ce court central protégé, avec deux sessions : une à midi et l’autre à 17 heures.

Onze ailes inaugurées à la veille du tournoi 

"Ce toit va nous donner de nouvelles possibilités pour la programmation des rencontres et pour des conditions de jeu homogène à partir des quarts", explique Bernard Giudicelli, le président de la Fédération française de tennis. "Vous savez combien nous sommes attachés à l’équité sportive de notre événement."

La structure du toit est composée de onze ailes, un clin d’œil à l’aviateur, Roland Garros, qui a donné le nom au stade où se déroule le tournoi du grand Chelem parisien. "Elles sont aussi l’écho à notre patrimoine, subtil", précise le président de la Fédération.

Les ouvriers sont encore au travail, mais le nouveau toit rétractable sera prêt pour la prochaine édition du tournoi. Un an d’avance sur les prévisions initiales, en 2021. Après deux mois de test, l’inauguration aura lieu le 23 mai, la veille du coup d’envoi du tournoi. Roland-Garros se déroulera du 24 mai au 7 juin, en partenariat avec Europe 1.

Europe 1
Par Corinne Boulloud, édité par Mathilde Durand