Les supporters du FC Nantes "dépités" par l'arrivée de Raymond Domenech comme entraîneur

, modifié à
  • A
  • A
Raymond Domenech Nantes 1:32
Vingt-sept ans après son dernier club, Raymond Domenech pourrait retrouver un banc de première division, à Nantes. © NICOLAS TUCAT / AFP
Partagez sur :
Sauf surprise de dernière minute, Raymond Domenech va devenir le nouvel entraîneur du FC Nantes, très mal classé en Ligue 1. Personnalité très clivante, jeu assez défensif… Pour les fans du club, l'arrivée du vice-champion du monde 2006 sur le banc des Canaris n'a rien d'une bonne nouvelle pour la phase retour.

Le cadeau de Noël serait-il empoisonné sous les sapins de Nantes ? Raymond Domenech devrait être nommé entraineur des Canaris jeudi, même si le club nantais a expliqué mercredi que les négociations étaient toujours en cours. L'ancien sélectionneur des Bleus pourrait ainsi retrouver un banc de touche, dix ans après le fiasco de Knysna, au Mondial sud-africain. Depuis ce triste épisode, Raymond Domenech n'a pas entrainé mais souffre toujours d'une mauvaise image. Il aura fort à faire en six mois, car Nantes est en grande difficulté en Ligue 1 et les supporters sont loin de l'accueillir à bras ouverts.

Domenech sur le banc ? "Juste dingue"

Cette probable nomination ne fait en tout cas pas l'unanimité sur les réseaux sociaux. Certains supporters nantais ont posté la photo d'un bus pour rappeler le triste souvenir de la grève de Knysna. D'autres ont rappelé l'échange piquant entre l'entraîneur vice-champion du monde 2006 et le community manager du club : en novembre 2017, il avait commenté sur Twitter la lourde défaite du FC Nantes 4 buts à 1 face au PSG en critiquant "la stratégie du double bus Mercedes" des Canaris. Le retour du boomerang n'avait pas tardé : "Raymond, pas sûr que vous soyez le mieux placé pour parler de bus."

Raymond Domenech sera-t-il au niveau pour maintenir Nantes en Ligue 1 ? Le technicien n'a pas entraîné un club depuis 1993. "Je suis vraiment dépité, quand on sait ce qu'on a connu", regrette Sébastien, un supporter du club, en référence à d'autres entraîneurs plus populaires passés par le club, comme l'Italien Claudio Ranieri. "Là, on se retrouve au bout de treize ans de présidence de Waldemar Kita avec Raymond Domenech. C'est juste dingue."

Une personnalité plus qu'atypique

Raymond Domenech, ancien défenseur (très) rugueux sur l'homme, n'aurait pas non plus l'esprit maison, qui prône un jeu léché, tourné vers l'avant. "On est aux antipodes de la philosophie de jeu à la nantaise. On espère qu'il va continuer le bon travail entamé en début de saison et qu'il va nous mener vers la Ligue 2", ironise Frédéric, autre supporter du club.

Les réticences sont donc nombreuses, d'autant qu'on connaît le côté impulsif de l'ancien sélectionneur des Bleus, capable de perdre les pédales en pleine conférence de presse. "L'odeur du sang vous intéresse. Je suis content d'une seule chose : que les lois d'exception et la guillotine n'existent plus. Parce que sinon, j'en vois quelques-uns ici qui se seraient fait un malin plaisir de m'envoyer sur l'échafaud", avait-il ainsi lancé aux journalistes, en 2008.

Quel rôle face à Kita ?

Si son arrivée se confirme, Raymond Domenech aura en face de lui un président au fort tempérament, Waldemar Kita, qui a déjà usé quinze entraîneurs depuis son rachat du club en 2007. C'est d'ailleurs contre cette gestion que les ultras du club manifestent chaque semaine ou presque. Il faut ajouter à cela l'ombre judiciaire qui plane autour du club, avec des perquisitions menées au siège du club le 8 décembre, dans le cadre d'une enquête sur les finances du président, pour obtenir un tableau complexe.

Critiqué par les supporters, le nouveau binôme formé de Waldemar Kita et Raymond Domenech pourrait donc faire des étincelles dans un tel contexte. Mais peut-il véritablement sauver un club de la descente ?