Qualifications pour l'Euro 2020 : pour Deschamps, "ce sera une question de motivation"

  • A
  • A
Didier Deschamps a commenté le tirage au sort des qualifications de l'Euro 2020 avec diplomatie, dimanche.
Didier Deschamps a commenté le tirage au sort des qualifications de l'Euro 2020 avec diplomatie, dimanche. © Franck FIFE/AFP
Partagez sur :
Le sélectionneur des Bleus n'a pas voulu minimiser l'adversité, alors que la France a été placée dans le groupe de l'Islande, la Turquie, l'Albanie, la Moldavie et Andorre, dimanche en qualifications pour l'Euro 2020.

Le tirage au sort a donc été clément pour les Bleus. L'équipe de France championne du monde affrontera l'Islande, la Turquie, l'Albanie, la Moldavie et Andorre, en phase de qualification pour l'Euro 2020. Autant d'équipes contre lesquelles la France n'a jamais perdu en compétition. Le sélectionneur national, Didier Deschamps s'est néanmoins montré plus mesuré, au micro de la chaîne L'Équipe : "Ce sera une question de motivation. On sait notre objectif et il faut tout faire pour l'atteindre".

"Des équipes que l'on connait bien". "Il y a des équipes que l'on connait bien parce que l'on a l'habitude de les rencontrer, que ce soit l'Islande ou l'Albanie". Les Bleus avaient en effet affronté l'Islande en quarts de finale de l'Euro 2016 (victoire 5-2), puis au mois d'octobre en amical (2-2). "Je me souviens du dernier déplacement en Albanie, ça n'avait pas été simple", a encore rappelé "DD", en référence à un match amical perdu 1-0 par les siens en juin 2015. Lors de son Euro, la France avait aussi joué contre l'équipe des Balkans, pour une victoire 2-0 à l'arraché.

Et Didier Deschamps de ne pas oublier ses autres adversaires : "On aura un déplacement en Turquie, où c'est toujours très chaud comme ambiance, une première avec la Moldavie et puis Andorre. Il y a dix matches, on va attendre l'ordre et le calendrier", alors que la phase de qualification se déroulera de mars à novembre 2019.

"Jouer avec le sérieux et la concentration nécessaires". "Aujourd'hui, tous les matches sont difficiles, la qualification est un long parcours", a-t-il aussi estimé. "Il faudra prendre plus de points que nos adversaires, il y a 30 points à prendre. Il n'y a pas de petits matches, il faudra les jouer avec le sérieux et la concentration nécessaires pour atteindre notre objectif de se qualifier pour l'Euro 2020". 

L'Albanie de Panucci espère réaliser "quelque chose d'extraordinaire". Christian Panucci, le sélectionneur de l'Albanie, a également réagi au tirage au sort, sur la chaîne L'Équipe : "La France est championne du monde, pour nous, ça va être vraiment difficile. Nous, on va essayer de gagner contre la Turquie et l'Islande. On va essayer de faire quelque chose d'extraordinaire", a projeté l'Italien, qui avait évolué sous les ordres de Didier Deschamps, en 2001 à l'AS Monaco. "Je suis content de retrouver Didier Deschamps, il a fait un grand travail. La France joue pour gagner le groupe, on va essayer d'arriver deuxième."

Même son de cloche du côté du sélectionneur islandais. "Forcément (les Français) sont les grands favoris de ce groupe, les champions du monde... C'est un groupe assez difficile avec la Turquie et nous, il y a beaucoup de respect pour l'Albanie aussi. Ça va se jouer sur des petits détails", a prédit Erik Hamren en zone mixte. "Vous ne savez jamais, parfois de petites équipes peuvent créer la surprise".