Coronavirus : Raynald Denoueix met sa médaille aux enchères, les supporters la lui "offrent"

  • A
  • A
L'entraîneur des Canaris Raynald Denoueix a mis sa médaille aux enchères... avant de la récupérer (photo d'archives). 2:25
L'entraîneur des Canaris Raynald Denoueix a mis sa médaille aux enchères... avant de la récupérer (photo d'archives). © AFP
Partagez sur :
L’ancien entraîneur du FC Nantes Raynald Denoueix raconte sur Europe 1 l’incroyable histoire de sa médaille de champion de 2001, qu’il a mis aux enchères pour récolter des fonds au profit du personnel soignant du CHU de Nantes. Les supporters se sont mobilisés pour… la lui rendre ! Après avoir refusé, il a finalement accepté de la récupérer.
INTERVIEW

Tout est parti d’une mobilisation de Cyril Dumoulin qui a appelé les fondus de sports à récolter des maillots, crampons, et autre accessoire de sport appartenant à des grands noms pour aider à la lutte contre le coronavirus.  Une initiative centralisée autour d’un site internet et d'un hashtag sur les réseaux sociaux : #sportaidons (ou sport et dons). Le but est simple : vendre ces articles aux enchères et reverser l’intégralité au personnels soignants de la région nantaise. Le footballeur Raynald Denoueix, sollicité  par un de ses amis, n’a pas hésité  un seul instant. "Je me suis dit que le titre de 2001 était très significatif, ça voulait dire quelque chose pour ce qui aime le sport", explique-t-il sur Europe 1. "Je me suis dit que la médaille remise par la Ligue pouvait être un objet intéressant. Et ça a fonctionné, cela m’a tellement surpris"

Plus de 13 000 euros récoltés grâce à sa médaille

Une médaille qui a attiré les convoitises puisque, rapidement, plus de 3000 euros ont été enchéris. "Pas mal de supporters ont dit que ce n’était pas normal, que c’était ma médaille. Cela m’a tellement surpris", raconte l’ex-entraîneur des Canaris entre 1997 et 2001. "Cela ne peut pas fonctionner. On m’a envoyé un mail avec une très grosse centaine de messages d’anonymes, d’anciens joueurs, enfin il y avait tout le monde. Ils ont fait en sorte pour être au-dessus de l’enchère pour qu’elle ne parte pas."

Au finale, cette fameuse médaille de champion de France 2001  "est partie à 13.000 euros", se félicite Raynald Denoueix, étonné et ému, sur Europe 1. Mais elle est finalement revenu chez son propriétaire, grâce à une belle mobilisation. "Cela me gênait un peu de donner quelque chose et de le récupérer, mais c’était pour une bonne cause, ça fait plus d’argent pour les soignants et leur entourage, c’est très, très bien."

Europe 1
Par Julien Froment