Lille-PSG : pourquoi le choc de la Ligue 1 s'annonce crucial pour les deux équipes

  • A
  • A
Le PSG est moins souverain que les saisons passées.
Le PSG est moins souverain que les saisons passées. © FRANCK FIFE / AFP
Partagez sur :
Le PSG et Lille s'affrontent dimanche soir lors d'un match au sommet pour la tête du championnat. Privés de Neymar, les Parisiens doivent faire oublier leur saison en dent de scie, tandis que Lille, très en forme, a plongé dans l'inconnu suite à la vente du club par son propriétaire Gérard Lopez. 

C'est le choc de cette 16e journée de Ligue 1. Dimanche, à 21 heure, Lille (1er avec 32 pts) et le Paris SG (2e avec 31 pts) s'affrontent pour la première place du championnat, au stade Pierre-Mauroy. Un match au sommet donc, lors duquel les deux équipes tenteront toutes les deux de se rassurer : le PSG en tentant de distancer un concurrent pour le titre de plus en plus ambitieux, et le LOSC pour dissiper les inquiétudes nées du changement d'actionnaire. 

Sans Neymar, le PSG a beaucoup à perdre

Triple tenant du titre, le PSG fait face cette année à une concurrence plus féroce qu'à l'accoutumée. Moins souverains que d'habitude, avec leur pire départ depuis 2012-2013, les joueurs de la capitale ont déjà été battus à domicile par l'OM et Lyon cette saison. 

C'est donc bien Paris qui a le plus à perdre lors de ce choc dans le Nord. Si le succès de mercredi contre Lorient (2-0) a fait quelque peu oublier la défaite de dimanche contre l'OL (0-1), les Parisiens n'en traversent pas moins une passe délicate. "On a besoin de petites vacances", a d'ailleurs reconnu l'entraîneur Thomas Tuchel samedi, jugeant ses joueurs "fatigués mentalement".

Mais ses hommes devront faire sans leur star Neymar. Le Brésilien, auteur de 7 buts sur ses cinq dernières apparitions, n'est pas remis de son entorse à la cheville gauche subie contre Lyon, et sa reprise n'est d'ailleurs pas attendue avant janvier. Tous les regards seront donc tournés vers l'autre superstar Kylian Mbappé, tandis que le PSG pourra aussi compter sur le retour de son capitaine Marquinhos, après une blessure à la hanche. À eux de mener Paris vers la victoire, et d'éviter une défaite qui accentuerait les doutes à deux mois d'un huitième de finale de Ligue des champions à haut risque contre le FC Barcelone.

Vendu, Lille a plongé dans l'inconnu 

Côté Lillois, la dynamique sportive est plus que positive. Les Dogues, premiers au classement, restent sur trois succès consécutifs en championnat, et partagent avec le PSG le statut de meilleure défense de Ligue 1. Mais pour l'entraîneur Christophe Galtier, pas question de bomber le torse. "Nous sommes à une période de l'année où c'est difficile physiquement", a-t-il prévenu, annonçant un duel entre deux "équipes fatiguées".

Surtout, ces derniers jours, le Losc a subi une crise de gouvernance inattendue. Acculé financièrement, le propriétaire Gérard Lopez a été contraint de céder le club quatre ans après sa prise de pouvoir au fonds d'investissement Merlyn Partners, qui l'a remplacé par l'ancien directeur sportif parisien Olivier Létang, nouveau PDG du Losc.

Sur le papier, cette transition semble se faire en douceur puisque le staff technique et notamment l'entraîneur Christophe Galtier ne sont pas concernés par ces bouleversements. Reste à savoir si les joueurs lillois ne seront pas perturbés au moment de défier le PSG et si l'effectif ne sera pas bouleversé lors du prochain mercato. "On va garder le cap, je serai le garant d'une certaine attitude. On va continuer de l'avant", a en tout cas assuré Christophe Galtier.

Europe 1
Par Antoine Terrel avec AFP