Michel Montana, speaker du PSG : "les petites notes de la Ligue des champions donnent la chair de poule"

, modifié à
  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :
Il sera mercredi soir au bord de la pelouse du Parc des Princes, micro à la main. Michel Montana, speaker du PSG depuis 1998, évoque sur Europe 1 les coulisses de sa fonction, et les émotions que celle-ci peut procurer, notamment au moment de l'hymne de la Ligue des Champions.
INTERVIEW

"Je chante moins bien que Céline Dion", sourit Michel Montana. Mais comme la chanteuse québécoise, le speaker officiel du Paris Saint-Germain fait attention à sa voix, notamment parce que l'on "rentre dans les mois en -bre". Mais "le fameux citron-miel marche toujours", confie celui qui officie au Parc des Princes depuis 1998. Il faut simplement "ne pas se bousiller la voix dès le début, si on est un peu trop dans le match dès les premières interventions", reconnaît-il. Avant chaque match, Michel Montana "essaye de lire tout ce qui concerne le club". "J'ai un autre métier" à coté, confesse-t-il. "Je suis obligé de me servir des réseaux sociaux et des sites spécialisés pour en savoir un maximum."

Les frissons de la Ligue des Champions

D'ici mercredi soir, 21 heures, Michel Montana scrutera donc tous les articles concernant la prochaine rencontre de Ligue des Champions entre le PSG et Bruges. Une compétition qui donne des frissons au speaker du Parc des Princes. "Les petites notes" qui accompagnent la sortie des joueurs sur la pelouse "donnent la chair de poule", avoue-t-il. "Dès l'instant où l'on entend cette musique, on sent déjà que l'on est dans une configuration différente." Alors que le club de la capitale peut d'ores et déjà assurer sa place pour les huitièmes de finale de l'épreuve, à deux journées de la fin de la phase de groupes, Michel Montana voit déjà plus loin. "Je sens vraiment bien cette équipe cette saison. Il y a une mayonnaise rouge et bleue qui est en train de prendre", veut croire la voix des supporters. "La Ligue des Champions, c'est le Graal, j'espère que cela va le faire."

"L'ambiance revient"

Pour cela, le PSG aura besoin de son douzième homme, son public. Et Michel Montana a son rôle à jouer. "Je suis là pour faire le lien avec les supporters", explique-t-il. Il apprécie d'ailleurs l'ambiance qui anime les travées du Parc des Princes depuis le retour des ultras. "J'ai connu l'époque où les deux virages se répondait, c'était quelque chose de fabuleux. Mais il fallait bouger par rapport aux problèmes qu'il y a eus", explique le speaker, en évocation aux deux supporters morts en 2009 et 2010. Mais depuis l'arrivée du Collectif Ultras Paris (CUP) dans le virage Auteuil, "l'ambiance revient" selon Michel Montana. "Même si, pour certains anciens, c'était mieux avant, on a quand même une grosse ambiance. C'est bien encore aujourd'hui, profitons de l'instant présent", demande le speaker du Parc des Princes. 

Europe 1
Par Cédric Chasseur