Ligue des champions - Lyon : Bruno Genesio savoure "la victoire d'un groupe"

, modifié à
  • A
  • A
La joie de Bruno Genesio, avec son gardien Anthony Lopes, après la qualification de l'OL.
La joie de Bruno Genesio, avec son gardien Anthony Lopes, après la qualification de l'OL. © GENYA SAVILOV / AFP
Partagez sur :
L'entraîneur de Lyon a ressenti "beaucoup de fierté" après la qualification de son équipe pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions, mercredi soir. 

La qualification de Lyon pour les huitièmes de finale de la Ligue des champions est aussi un succès pour Bruno Genesio. L'entraîneur lyonnais, régulièrement critiqué, a savouré, mercredi soir après le nul obtenu sur la pelouse du Chakhtior Donetsk (1-1). "C'est la victoire d'un groupe avant tout. Ce sont les joueurs qui sont à féliciter ce soir, qui ont réalisé la performance qu'ils devaient réaliser", s'est félicité Bruno Genesio, interrogé en conférence de presse. "C'est la victoire de tout un club, du staff, des joueurs et des dirigeants. Je crois qu'il faut féliciter tout le monde parce que si on en est là, c'est que tout le monde a bien fait son travail à un moment donné".

Pour Fekir, "c'est l'équipe le héros". Le héros du soir, Nabil Fekir, a lui aussi tenu à souligner la performance collective des Lyonnais. "Ce n'était pas facile ici, surtout avec les conditions, la neige et le terrain un peu gras. On a persisté, on a encaissé ce but qui nous a fait un peu mal (l'OL était mené 1-0). On a été récompensé en deuxième mi-temps. Je pense que c'est l'équipe le héros de ce soir, même si c'est moi qui ai marqué ce but", a abondé le capitaine, auteur de l'égalisation d'une superbe frappe du gauche en pleine lucarne, au micro de RMC Sport. 

Aulas "a eu très peur". Jean-Michel Aulas, le président de l'OL, a lui aussi confié sa joie, même s'il a avoué avoir "eu très peur", alors que son équipe perdait 1-0 à la mi-temps, malgré de nombreuses occasions. "J'ai eu très peur parce que, vous l'avez vu, on a eu énormément d'occasions, je ne sais pas si c'est quatorze ou quinze...", a déclaré "JMA" sur RMC Sport, avant de se projeter sur les huitièmes de finale. "L'objectif était de se qualifier pour les huitièmes mais j'avais la conviction que si nous passions ce match, on aurait l'occasion de créer la surprise. On est le 'Petit Poucet' de ces huitièmes, avec l'intime conviction qu'on peut créer quelque chose de grand", a estimé le patron de l'OL. Lyon connaîtra son adversaire en huitièmes de finale lors du tirage au sort, le 17 décembre prochain.