Ligue des champions : l'arbitre Stéphanie Frappart, pionnière sans pression

  • A
  • A
Stéphanie Frappart Ligue des champions C1 1:37
C'est la deuxième apparition de Stéphanie Frappart sur la scène européenne masculine, après la Supercoupe d'Europe 2019. © OZAN KOSE / AFP
Partagez sur :
Stéphanie Frappart va devenir, mercredi soir, la première femme à arbitrer un match de Ligue des champions masculine, entre la Juventus Turin et le Dynamo Kiev (21 heures). Un progrès considérable pour l'égalité dans le football mais une récompense logique dans le parcours de la Française de 36 ans.

La soirée de Ligue des champions, mercredi soir, est intéressante à plus d'un titre. En cas de mauvais résultat face à Manchester United, le Paris Saint-Germain pourrait ainsi hypothéquer sa qualification en huitièmes de finale, catastrophe qui ne lui est jamais arrivée depuis l'arrivée des fonds qataris*. Mais le football européen va aussi assister à une première historique : Stéphanie Frappart va devenir la première femme à arbitrer un match de Ligue des champions, en l'occurrence la rencontre la Juventus Turin et le Dynamo Kiev (21 heures).

C'est grâce à sa discrétion et son travail que l'ancienne joueuse de l'AS Herblay, en région parisienne, s'est invitée dans la cour des grands. Depuis ses débuts dans l'arbitrage à l'âge de 19 ans, Stéphanie Frappart n'en finit plus de marquer les esprits : elle est devenue la première femme à arbitrer en Ligue 2 en 2014, puis en Ligue 1 masculine en 2019. Elle a notamment officié cet automne lors du choc traditionnellement tendu des Olympiques, entre Lyon et Marseille.

Les compliments de Klopp

Stéphanie Frappart s'est ensuite fait remarquer au niveau international, en dirigeant la finale de la Coupe du monde féminine en 2019. Sur la scène européenne, elle avait arbitré sans trembler la Supercoupe d'Europe, au point de recevoir les compliments du mythique technicien allemand de Liverpool, Jürgen Klopp.

" Un arbitre n'est pas quelqu'un qui arrive du jour au lendemain à ce niveau-là "

"J'ai juste montré qu'un arbitre n'est pas quelqu'un qui arrive du jour au lendemain à ce niveau-là", confiait la trentenaire au micro Europe 1 de Jean-François Pérès fin 2019. "J'ai une carrière qui est maintenant longue de 20 ans. J'ai montré que j'avais ma place et je pense que je l'ai fait de la meilleure des manières."

"Bienveillance et ouverture d'esprit"

Quelle est donc cette "manière" d'arbitrer, justement ? "Je fais preuve d'un peu de bienveillance et d'ouverture d'esprit avec eux", répond-elle, indifférente aux commentaires acerbes sur le fait de voir une femme arbitrer un match d'hommes : "Je n'ai pas changé ma personnalité et ça passe bien."

Sur le terrain du Juventus Stadium, mercredi soir, Stéphanie Frappart sera entourée par des assistants français. Et s'il faut recadrer la superstar Cristiano Ronaldo ou expulser Adrien Rabiot, elle n'hésitera pas, comme elle n'avait pas hésité à exclure Dimitri Payet à la 16e minute du dernier choc entre Lyon et Marseille.

*La rencontre est à suivre en direct et en intégralité sur Europe 1, à partir de 20 heures à 23h30.