Ligue des champions : et maintenant, que va faire le Paris Saint-Germain ?

, modifié à
  • A
  • A
Mbappé et Neymar veulent prendre leur revanche et gagner un titre européen la saison prochaine
Mbappé et Neymar veulent prendre leur revanche et gagner un titre européen la saison prochaine © AFP
Partagez sur :
Inexpérimenté à un tel niveau européen, le PSG va utiliser sa défaite dimanche soir face au Bayern Munich en finale de la Ligue des champions pour progresser et espérer revenir plus fort. Avec un mercato qui sera décisif pour pallier aux départs de Thiago Silva et Cavani. Europe 1 fait le point sur les défis à relever pour le Paris Saint-Germain.
DÉCRYPTAGE

La victoire aurait été magnifique, mais il faut savoir passer par la défaite pour progresser. "Déçu de ne pas conclure cette année avec la plus belle des récompenses mais la vie est faite ainsi", résumait sur Twitter Kylian Mbappé. Battus 1-0 par un Bayern Munich dominateur dans le jeu et solide grâce à l'incroyable Manuel Neuer dans ses buts, le Paris Saint-Germain n'a pas su profiter de ses quelques occasions franches pour faire la différence et remporter sa première Ligue des champions.

Une défaite qui doit servir de point d'étape pour un club qui ne fait que progresser sur la scène européenne depuis l'arrivée de Nasser Al-Khelaïfi en tant que président. Dans les prochaines semaines et les prochains mois, plusieurs questions devront être posées pour que, en mai 2022, Mbappé, Verratti, Neymar et les autres soulèvent la Coupe aux grandes oreilles.

Thiago Silva, sur le départ

Le PSG devra d'abord pallier le départ d'un monument. Thiago Silva portait depuis huit ans le maillot parisien. C'était l'une des premières grosses prises des dirigeants qataris. Il symbolise à la fois la force et la faiblesse parisienne, celle d'une équipe qui surclasse ses adversaires français, mais n'arrive pas à conquérir l'Europe. À bientôt 36 ans, le Brésilien était très ému dimanche soir quand il a fait ses adieux… "J'espère revenir dans un futur proche pour faire quelque chose. Ma reconnaissance pour ce club est incroyable. Merci au président et à l'émir pour la confiance", a-t-il déclaré, n'en disant pas plus sur son avenir, tandis que le média britannique Sky Sports affirme qu'il est proche d'un accord avec le club anglais de Chelsea. 

Thomas Tuchel, installé sur le banc ? Pas si sûr...

À un an de la fin de son contrat, Thomas Tuchel prolongera-t-il ? Il est le premier entraîneur de l’histoire du PSG à avoir emmené le club en finale de la Ligue des champions. Avec cette ligne à son palmarès, l’Allemand Thomas Tuchel semble confortablement installé sur le banc du club de la capitale. Mais en coulisses, ses dirigeants se montrent très évasifs sur son avenir. Dimanche soir, lors de la cérémonie de remise des médailles, Nasser Al-Khelïifi s'est montré glacial avec l’entraîneur, en poste depuis deux ans au Parc des Princes. Le sort de Thomas Tuchel est donc incertain.

Nasser Al-Khelaïfi, qui veut une victoire en Ligue des champions, restera

Le président Nasser Al-Khelaïfi a tenté de masquer son immense déception dimanche soir (une de plus). Il s’est montré très paternaliste avec ses joueurs, notamment Neymar, qui a fini la soirée en larmes et qu'il a longuement consolé. Très positif dans son discours d'après-match, il a promis la victoire pour très bientôt dans cette Ligue des champions qui obsède l'émir du Qatar depuis bientôt 10 ans. Nasser semble toutefois protégé par la proximité avec la Coupe du monde 2022, qui devrait avoir lieu au Qatar. 

Découvrez le podcast "Associé n°1, la naissance d'un grand club à Paris" 

Saviez-vous que le Paris Saint-Germain a failli ne pas voir le jour ? Son éclosion, il y a 50 ans, tient même du miracle. Le club ne doit sa survie qu'à la volonté d'acier d'hommes passionnés. 

Découvrez cette histoire dans "Associé n°1, la naissance d'un grand club à Paris", le nouveau podcast d’Europe 1 Studio, et remontez le temps, aux origines du PSG.

>>> Retrouvez les épisodes sur notre site Europe 1.fr et sur Apple podcasts, SoundCloud ou vos plateformes d’écoute habituelles.

Paris sera actif sur le marché des transferts

Leonardo, le directeur sportif, ne va sans doute pas échapper, lui, à une remise en question... Malgré des investissements colossaux, l'effectif reste déséquilibré : il manque de la profondeur de banc en défense (au poste d’arrière droit notamment, après le départ de Meunier) et au milieu. En attaque, si le trio Neymar-Mbappé-Di Maria fait des merveilles, il manquerait peut-être un concurrent à Icardi, puisqu’Edinson Cavani n’a pas prolongé après sept ans de bons et loyaux services. Aussi, il faudra stopper la fuite des talents et dessiner un PSG plus français, puisque c'est un ancien joyau de la formation parisienne, Kingsley Coman, qui a donné la victoire au Bayern. 

"Si l'on veut rivaliser à ce niveau, il faut qu'on utilise ce marché des transferts" a expliqué Thomas Tuchel dimanche au micro de la chaîne anglaise BT Sport. "Dans les prochains jours, on a beaucoup de choses à faire pour maintenir et même améliorer le niveau de l'équipe. Il faut garder cette mentalité. Créer un groupe fort, avec de la personnalité, du caractère. On doit avoir un effectif large qui peut continuer ce parcours-là. C'est le défi de trouver cet esprit et continuer, c'est le défi du sport" dit-il.

Mais côté finances, le coronavirus a coûté cher

Malgré la défaite, il existe un point positif : le PSG va récupérer beaucoup d'argent grâce à son parcours, environ 120 millions d'euros. Mais la crise du Covid-19 lui aurait coûté autant... Cette saison, le club va être partagé entre son envie d'investir, encore, pour franchir la dernière marche, et la réalité économique actuelle. Sans oublier le fair-play financier, qui limite sa marge de manoeuvre. À priori, pas question d'acheter l'équivalent de Neymar ou Mbappé. D'ailleurs les deux superstars, qui ont une revanche à prendre, devraient encore être parisiens la saison prochaine.

Europe 1
Par Jean-François Pérès, édité par Ariel Guez