Ligue des champions : revivez la finale entre le PSG et le Bayern Munich (0-1)

, modifié à
  • A
  • A
PSG Bayern Ligue Champions
Le PSG s'est incliné en finale de la Ligue des champions face au Bayern Munich. © Manu Fernandez / POOL / AFP
Partagez sur :
Le PSG s'est incliné face au Bayern Munich en finale de la Ligue des champions, dimanche soir (0-1). À Lisbonne, Neymar, Kylian Mbappé et leurs coéquipiers avaient pourtant l'occasion d'écrire la plus belle page de l'histoire du club parisien, qui vient de fêter son demi-siècle d'existence. Mais Kingsley Coman et les Bavarois étaient au rendez-vous d'une finale enlevée et accrochée.
L'ESSENTIEL

Cinquante ans jour pour jour après son premier match officiel, le Paris Saint-Germain disputait, dimanche soir à Lisbonne, rien de moins que la rencontre la plus importante de son histoire. Au stade de la Luz, les Parisiens se sont inclinés face aux Allemands du Bayern Munich en finale de la Ligue des champions (1-0). Les hommes de Thomas Tuchel n'ont pas su contrecarrer la domination bavaroise, concrétisée par un but du Français Kingsley Coman. Revivez la finale dans les conditions du direct sur Europe1.fr jusqu'à minuit.

Paris Saint-Germain - Bayern Munich : 0-1

Bayern Munich : Coman (59e) 

Le point à la fin du match : C'EST FINI À LISBONNE, PARIS EST BATTU ! Incapable de faire vaciller le bloc du Bayern Munich, le Paris Saint-Germain échoue à une marche de son rêve de remporter la première Ligue des champions de son histoire. Parfois brouillons, toujours muselés, les Parisiens s'inclinent face à une équipe qui a maîtrisé son sujet.

Le point à la 90e minute : le Bayern tout près du sacre. Malgré les actions mieux construites du Paris Saint-Germain, le Bayern Munich ne tremble pas et se dirige vers un sixième sacre en Ligue des champions. Il reste une poignée de minutes aux Parisiens pour tenter de pousser les Allemands vers une prolongation.

Le point à la 80e minute : Paris cherche toujours la faille. Face à un Bayern toujours concentré et qui tente de garder le ballon, Paris cherche l'exploit mais ni Neymar, ni Kylian Mbappé paraissent en mesure de décrocher l'égalisation. Les hommes de Thomas Tuchel sont-ils en mesure de déstabiliser un bloc bavarois bien en place dans les dernières minutes du match ?

Le point à la 70e minute : le PSG n'y arrive pas. Après leur ouverture du score, les Bavarois continuent de dominer. Coman est même tout près du doublé, mais sa reprise sur un centre venu de la droite est repoussée sur la ligne de but par Thiago Silva (62e). Malmené, Paris tente de réagir. Malheureusement pour les Parisiens, Neuer et la défense allemande repoussent toutes les tentatives ce soir. 

Le point à la 60e minute : LE BAYERN OUVRE LE SCORE ! Sur une attaque placée, Kingsley Coman hérite d'un centre au second poteau. La tête du Français, ancien du Paris Saint-Germain, est parfaitement placée pour tromper Keylor Navas. Il reste une demi-heure au PSG pour renverser la situation.

Le point à la 50e minute : le Bayern pousse. Au retour des vestiaires, les intentions bavaroises sont plus offensives que celles du Paris Saint-Germain, sans parvenir à se créer de franches occasions.

Le point à la reprise : c'est reparti à Lisbonne ! Les Parisiens vont-ils parvenir à ouvrir le score ? Le Bayern Munich va-t-il tromper Keylor Navas ? Il reste 45 minutes, voire davantage, pour avoir des réponses à ces questions.

Le point à la mi-temps : Paris se montre solide face au Bayern dans une finale de très haut niveau. Si les Munichois ont la possession du ballon, Paris défend de manière très appliquée. Et se procure les plus nettes occasions, comme ce face-à-face entre Kylian Mbappé et Manuel Neuer, remporté par ce dernier (45e). Avant la mi-temps, les Bavarois sont pourtant tout près de se voir accorder un penalty, mais Daniele Orsato estime que la défense de Thilo Kehrer sur Kingsley Coman est régulière (45+1e).

Le point à la 40e minute : premiers signes de fatigue ? Le rythme a légèrement baissé en intensité, les blocs sont davantage installés et le Bayern Munich a le pied sur le ballon. Mais les joueurs de Flick ne parviennent pas inscrire ce but si important, Keylor Navas repoussant la tête de Robert Lewandowski à bout portant (31e).

Le point à la 30e minute : les Bavarois continuent d'attaquer, Paris aussi. De quel côté cette finale enlevée va-t-elle pencher ? Le Bayern tente de profiter de sa possession de balle (60%-Dans la surface, Robert Lewandowski hérite du ballon, se retourne et frappe, mais c'est le poteau qui sauve Navas et les Parisiens (21e). Les Parisiens se montrent dangereux eux aussi, avec un contre de Neymar conclue par une frappe trop enlevée de Di Maria (23e). Ander Herrera n'est pas loin plus de tromper Manuel Neuer sur une belle reprise aux 20 mètres (28e). À noter un coup dur pour les Bavarois : le défenseur central Jérôme Boateng doit sortir, blessé à la cuisse. Niklas Süle, qui revient d'une rupture des ligaments croisés, le remplace.

Le point à la 20e minute : ça va (beaucoup) mieux pour Paris. Après dix minutes bavaroises, Paris est moins passif dans la gestion du jeu et s'invite plus volontiers dans le camp du Bayern. Neymar est même tout près d'ouvrir le score mais Manuel Neuer parvient à arrêter la frappe du Brésilien (17e). Sur deux situations intéressantes côté gauche, Kylian Mbappé bute sur la défense allemande, bien positionnée devant Neuer.

Le point à la 10e minute : l'entame du match est bavaroise. Offensifs, les joueurs de "Hansi" Flick gênent les Parisiens avec un pressing haut et une possession de balle. La défense du PSG ne panique pas et tente de relancer proprement, mais les Allemands restent globalement dominateurs sans pour autant se créer de nettes occasions.

Le point au coup d'envoi : c'est parti à Lisbonne ! Les Parisiens vont-ils décrocher leur première Ligue des champions face à l'ogre bavarois ? Réponse dans 90 minutes, voire un peu plus !

Le point avant le coup d'envoi : huis clos de rigueur. Comme lors des autres rencontres du "Final 8" de Lisbonne, le match se disputera sans spectateurs. L'arbitre de la rencontre sera l'Italien Daniele Orsato.

Le point sur la composition du Paris Saint-Germain : Navas titulaire, pas Verratti. Deux inconnues pesaient sur l'équipe alignée par le Paris Saint-Germain. La première était la titularisation ou non du gardien Keylor Navas, blessé lors de la victoire contre l'Atalanta Bergame et remplacé par Sergio Rico face à Leipzig. Le numéro un gardera bien les cages parisiennes. En revanche, le milieu de terrain Marco Verratti va débuter la rencontre sur le banc, pas suffisamment remis de sa blessure au mollet contractée début août. Ander Herrera et Leandro Paredes, alignés lors des matches précédents, vont démarrer cette finale.

Paris Saint-Germain : Navas - Bernat, Kimpembe, Thiago Silva, Kehrer - Marquinhos, Herrera, Paredes - Neymar, Di Maria, Mbappé
Entraîneur : Thomas Tuchel

Le point sur la composition du Bayern Munich : Coman d'entrée. Côté bavarois, les seules incertitudes avant la rencontre concernaient le poste d'arrière droit et celui d'ailier gauche. Le Français Benjamin Pavard, revenu de blessure, démarrera sur le banc et laissera Joshua Kimmich occuper le flanc droit du onze allemand. La surprise vient de la titularisation du Français Kingsley Coman sur l'aile gauche, en lieu et place du Croate Ivan Perisic. Manuel Neuer, Thomas Müller, Serge Gnabry, Robert Lewandowski… Les cadres du Bayern Munich seront sur le terrain au coup d'envoi.

Bayern Munich : Neuer - Davies, Alaba, Boateng, Kimmich - Alcantara, Goretzka - Coman, Müller, Gnabry - Lewandowski
Entraîneur : Hans-Dieter Flick

Le point sur l'expérience : le Bayern en terrain connu face aux (presque) néophytes du PSG. Dimanche soir, à Lisbonne, le Bayern Munich va disputer la onzième finale de son histoire en Ligue des champions, la dernière remontant à 2013 (victoire contre Dortmund). Le "Rekordmesiter" a remporté la Coupe aux grandes oreilles cinq fois, comme le FC Barcelone. À l'inverse, c'est la première fois que Paris arrive aussi loin dans la compétition. Pourtant, plusieurs joueurs ont déjà disputé des finales, comme Neymar, victorieux en 2015 avec le Barça, ou Angel Di Maria, sacré en 2014 avec le Real Madrid.

Découvrez le podcast "Associé n°1, la naissance d'un grand club à Paris" 

Saviez-vous que le Paris Saint-Germain a failli ne pas voir le jour ? Son éclosion, il y a 50 ans, tient même du miracle. Le club ne doit sa survie qu'à la volonté d'acier d'hommes passionnés. 

Découvrez cette histoire dans "Associé n°1, la naissance d'un grand club à Paris", le nouveau podcast d’Europe 1 Studio, et remontez le temps, aux origines du PSG.

>>> Retrouvez les épisodes sur notre site Europe 1.fr et sur Apple podcastsSoundCloud ou vos plateformes d’écoute habituelles.

Le point sur le parcours : premier adversaire XXL pour Paris. Dans cette configuration inédite du "Final 8", le Paris Saint-Germain affronte un cador européen pour la première fois depuis les matches de poules. Tombeur du Borussia Dortmund en huitièmes (3-2 en deux rencontres), de l'Atalanta Bergame en quarts (2-1) et du RB Leipzig en demi-finale (3-0), le club de la capitale n'a affronté que des outsiders sur la scène continentale. Le Bayern Munich s'est lui frotté à des adversaires plus réputés, comme Chelsea en huitièmes (7-1 en deux rencontres), Barcelone en quarts (8-2) et le Lyon en demi-finale (3-0).