Ligue des champions : en Egypte, tous derrière Salah et Liverpool contre le Real Madrid

  • A
  • A
Fresque représentant Mohamed Salah sur les murs du Caire
Fresque représentant Mohamed Salah sur les murs du Caire © Amir MAKAR / AFP
Partagez sur :
La star de Liverpool dispute ce samedi soir la finale de la Ligue des Champions contre le Real Madrid. Il peut compter sur le soutien de tout le peuple égyptien.

Samedi soir, à Kiev, l'attaquant de Liverpool Mohamed Salah dispute sa première grande finale internationale. Face au Real Madrid, il porte les chances de son équipe, Liverpool, mais celles aussi de tout un pays, en finale de la Ligue des champions. A la veille de la finale, et à quelques semaine du début de la Coupe du monde dans laquelle l'Egypte peut nourrir des espoirs, notre correspondante au Caire a pu mesurer la popularité de l’ancien joueur de l’AS Rome.

Une icône égyptienne Mohamed Salah est partout dans les rues grouillantes du Caire. Grâce aux 42 buts qu’il a marqués avec Liverpool cette année, il est devenu une icône. Dans les magasins de la capitale, près de la mosquée, on trouve même des lanternes multicolores à son effigie. Lanternes qui sont en ruptures de stock, preuve de la grande popularité du joueur et de la fierté des Egyptiens de l’avoir dans leurs rangs.

Une source d’inspiration Face à Manchester City (3-0, 2-1) puis l’AS Roma (5-2, 2-4), le n°11 des Reds a fait des merveilles. Quatre buts et deux passes décisives en quatre rencontres. Des performances qui font écho en Egypte, notamment chez les jeunes, pour qui il est devenu est un exemple. Ceux qui jouent au football essayent d’imiter son style de jeu offensif et collectif. “Il nous a tous changés et il nous montre que si on est déterminé on peut y arriver”, déclare même un jeune cairote.

Le Pelé égyptien ? Conscient de son influence, celui qui a été élu meilleur joueur de Premier League vient de participer à une campagne de prévention contre la drogue. Une campagne qui a son effet, des témoignages montrant que certains jeunes ont arrêté suite au message de l’attaquant de Liverpool. Le peuple égyptien croise les doigts pour que son joueur soulève, ce samedi soir, avec ses coéquipiers, la coupe aux grandes oreilles.

Et espère surtout qu’il ne se blesse pas lors de ce dernier match, à trois semaines de la Coupe du monde. Ce qui anéantirait les espoirs de tout un pays, qui peut espérer voir son équipe nationale aller loin. Dans un groupe à sa portée, avec la Russie, l’Uruguay et l’Arabie saoudite, l’Egypte peut espérer, au moins finir deuxième et se qualifier pour les huitièmes de finale.

Europe 1
Par Ariane Lavrilleux, édité par Maxime Martinez